Radio: Paul Arcand domine toujours

Malgré une perte de 10 000 auditeurs, l'émission... (Photo courtoisie TVA)

Agrandir

Malgré une perte de 10 000 auditeurs, l'émission Puisqu'il faut se lever, animée par Paul Arcand au 98,5 FM demeure la plus écoutée le matiné.

Photo courtoisie TVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Paul Arcand peut dormir tranquille ou, du moins, continuer à se réveiller sereinement à l'aube. Même si l'écart entre Puisqu'il faut se lever qu'il anime au 98,5 FM et C'est pas trop tôt à Radio-Canada s'est rétréci cet automne, comparativement à la même période l'an dernier, l'émission diffusée par la station de Cogeco conserve une immense avance sur sa principale rivale, constate-t-on dans les plus récents sondages Numeris, dévoilés hier.

À la barre de l'émission matinale de Radio-Canada pour une deuxième année, Marie-France Bazzo et son équipe ont réussi à augmenter leur auditoire moyen par minute de plus de 4000 auditeurs. De son côté, le roi incontesté des matins de Montréal a connu une baisse de près de 10 000 auditeurs. Malgré tout, Arcand attire près de 43 000 auditeurs de plus que Bazzo.

Du côté de NRJ, l'arrivée de l'humoriste François Morency à la barre de l'émission du matin n'a pas permis à la station de radio d'augmenter son auditoire dans cette case horaire. Au contraire.

Voilà l'une des surprises des plus récents sondages radio Numeris. Alors que la chaîne était en troisième place, l'an dernier, dans le créneau des émissions du matin les plus écoutées à Montréal chez les francophones, elle glisse cet automne au cinquième rang, échangeant la troisième marche du podium avec sa rivale Rouge FM.

«Nous ne sommes pas surpris. [...] L'ancien animateur était là depuis 14 ans, son départ a marqué un changement de ton pour l'émission. Nos attentes n'étaient pas de devenir numéro un au premier sondage. Il faut être patient», a expliqué le directeur de marque André Lallier.

«Pas surpris et pas déçu. Si dans trois sondages, on est encore à la même place, on s'en reparlera», a-t-il ajouté.

Dans les autres cases horaires, les palmarès ont très peu changé. Encore une fois, cet automne, le 98,5 FM conserve une bonne avance sur ses rivaux. Isabelle Maréchal le matin, Benoît Dutrizac l'après-midi et Paul Houde au retour à la maison sont à nouveau au sommet, une continuité pour la station de Cogeco.

Et si son émission du matin a perdu des plumes, NRJ a toutefois devancé sa rivale CKOI dans trois cases horaires en journée, la tassant même de certains top 5 des émissions les plus écoutées à Montréal, le matin et en après-midi.

Radio-Canada perd des plumes

Un léger recul de 0,7% pour la radio publique, suivie d'un gain de 1,1% pour Rouge FM aura suffi pour tasser Radio-Canada du podium des parts de marchés dans le Montréal francophone, constate-t-on dans ce nouveau sondage Numeris.

Avec 23,1%, le 98,5 FM enregistre cet automne une maigre hausse de 0,3% de ses parts de marché, comparativement à la même période l'an dernier, suivi par Rythme FM (+1%, avec 17%) et de Rouge FM (+1,1%, avec 13,1%). Radio-Canada arrive désormais au quatrième rang, avec 12,9%.

Du côté anglophone, la radio parlée CJAD augmente ses parts de marché de 1,7%, atteignant 24,3%, suivie par The Beat (17,6%), qui surpasse désormais sa rivale Virgin Radio 96, qui perd 2,5% de ses parts de marché.

Finalement, trois stations seulement se retrouvent dans le top 10 des émissions les plus écoutées du Montréal francophone, toutes cases horaires réunies, soit le 98,5 FM (Puisqu'il faut se lever, Dutrizac l'après-midi, Isabelle et Montréal maintenant), Radio-Canada (À la semaine prochaine et Samedi et rien d'autre), et Rythme FM (Rythme au travail, Les week-ends à Mario, et Mitsou et Sébastien).




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer