La saison des prix littéraires

La saison des prix littéraires bat son plein. Voici les principaux rendez-vous... (Image La Presse)

Agrandir

Image La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Lapointe

La saison des prix littéraires bat son plein. Voici les principaux rendez-vous à ne pas manquer pour orienter vos futures lectures !

Continuer de Laurent Mauvignier... (IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DE MINUIT) - image 1.0

Agrandir

Continuer de Laurent Mauvignier

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DE MINUIT

Tropique de la violence de Nathacha Appanah... (IMAGE FOURNIE PAR GALLIMARD) - image 1.1

Agrandir

Tropique de la violence de Nathacha Appanah

IMAGE FOURNIE PAR GALLIMARD

25 OCTOBRE

Prix Femina

  • Parmi les finalistes : Tropique de la violence de Nathacha Appanah et Continuer de Laurent Mauvignier
  • Créé en 1904, ce prix est divisé en trois catégories : roman français, roman étrangers et essai. Le jury est exclusivement féminin.
  • Pas de dotation, mais entraîne des ventes de 155 000 exemplaires en moyenne.
  • Gagnant en 2015 : La cache, de Christophe Boltanski
  • Trois Canadiennes l'ont déjà remporté : Gabrielle Roy (Bonheur d'occasion, 1947), Anne Hébert (Les fous de Bassan, 1982) et Nancy Huston (Lignes de faille, 2006)

25 OCTOBRE

Prix du Gouverneur général

  • Parmi les finalistes : La femme qui fuit d'Anaïs Barbeau-Lavalette et L'année la plus longue de Daniel Grenier
  • Créé en 1937, ce prix canadien récompense la fiction pour adultes et jeunesse, les essais, les pièces de théâtre, la poésie et la traduction, tant du côté francophone que anglophone.
  • Doté d'une bourse de 25 000 $ pour les gagnants de chaque catégorie.
  • Gagnant en 2015, roman francophone : Six degrés de liberté de Nicolas Dickner

25 OCTOBRE

Man Booker Prize

  • Parmi les finalistes : Do Not Say We Have Nothing de la Montréalaise Madeleine Thien
  • Créé en 1968, ce prix, qui est devenu un des plus prestigieux du monde anglo-saxon, récompense un roman de fiction écrit en anglais.
  • Doté d'une bourse de 50 000 livres sterling.
  • Gagnant l'an dernier : A Brief History of Seven Killings (Brève histoire de sept meurtres), de Marlon James
  • Un Québécois l'a déjà remporté : Yann Martel pour L'histoire de Pi en 2002

27 OCTOBRE

Grand Prix du roman de l'Académie française

  • Les trois finalistes sont : Le dernier des nôtres d'Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Livre pour adultes de Benoît Duteurtre et Légende de Sylvain Prud'homme.
  • Créé en 1915, il est décerné au roman jugé le meilleur de l'année par l'Académie.
  • Doté d'une bourse de 7500 euros.
  • Gagnants en 2015 : ex aequo, Les prépondérants, de Hédi Kaddour, et 2014 - La fin du monde, de Boualem Sansal

2 NOVEMBRE

Médicis

  • La liste des finalistes sera connue le 27 octobre. Parmi ceux qui figurent sur la deuxième sélection : Laëtitia ou la fin des hommes d'Ivan Jablonka et Le grand jeu de Céline Minard.
  • Créé en 1958, le Médicis récompense des romans français, étrangers et des essais, dont les auteurs débutent ou qui ne sont pas encore très connus.
  • Doté d'une bourse de 686 euros, mais permet de faire des ventes de 40 000 exemplaires en moyenne.
  • Gagnant en 2015 : Titus n'aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai
  • La Québécoise Marie-Claire Blais l'a remporté en 1966 pour Une saison dans la vie d'Emmanuel et Dany Laferrière en 2009 pour L'énigme du retour.

3 NOVEMBRE

Prix Goncourt

  • Les finalistes seront connus le 27 octobre. Parmi ceux qui figurent sur la deuxième sélection : L'autre qu'on adorait de Catherine Cusset et Petit pays de Gaël Faye.
  • Donné pour la première fois en 1903, le plus prestigieux des prix littéraires est doté d'une bourse symbolique de 10 euros, mais rapporte au gagnant des ventes de plus de 350 000 exemplaires en moyenne.
  • Le Goncourt des lycéens est remis le 17 novembre.
  • Gagnant en 2015 : Boussole de Mathias Énard
  • L'Acadienne Antonine Maillet l'a remporté en 1979 pour Pélagie-la-Charrette.

3 NOVEMBRE

Prix Renaudot

  • Les finalistes seront connus le 24 octobre. Parmi ceux qui figurent sur la deuxième sélection : Repose-toi sur moi de Serge Joncour et Chanson douce de Leïla Slimani.
  • Créé en 1926 pour « répondre aux injustices » du Goncourt, il est remis le même jour.
  • Récompense des romans et essais français.
  • Aucune dotation, mais représente des ventes d'environ 200 000 exemplaires en moyenne. C'est le prix qui a le plus d'impact après le Goncourt.
  • Gagnant en 2015 : D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan

7 NOVEMBRE

Prix Giller

  • Parmi les finalistes : The Party Wall de Catherine Leroux (traduction de son roman Le mur mitoyen) et Do Not Say We Have Nothing de la Monréalaise Madeleine Thien
  • Créé en 1994 par Jack Rabinovitch, ce prix littéraire canadien est remis à un roman ou un recueil de nouvelles en anglais.
  • Il est doté d'une bourse de 100 000 $ et les finalistes reçoivent chacun 10 000 $.
  • Gagnant en 2015 : Fifteen Dogs (Le langage de la meute) d'André Alexis

2017

Rompant avec la concentration française et canadienne, plusieurs prix littéraires importants sont remis à d'autres moments de l'année.

Au Québec, le Prix des collégiens est remis en avril pendant le Salon du livre de Québec, et le Prix des libraires, dont la liste préliminaire sera connue en novembre, a lieu en mai.

Aux États-Unis, le National Book Award est remis en mars et le Pulitzer, en avril.

En Europe, le prix Cervantes (Espagne) est remis en avril et le Strega (Italie), en juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer