Festival de jazz: les choix du 5 juillet

Shantel se produit sur la scène TD, à... (PHOTO FOURNIE PAR LE FIJM)

Agrandir

Shantel se produit sur la scène TD, à 21 h et 23 h.

PHOTO FOURNIE PAR LE FIJM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouvelles et entrevues
Nouvelles et entrevues

Nos articles sur le Festival de jazz de Montréal. »

Daniel Lemay
La Presse

Quoi voir et entendre aujourd'hui au Festival international de jazz de Montréal? Voici les suggestions de La Presse pour ce samedi 5 juillet.

Scarlett Jane

Au Savoy du Métropolis, samedi et dimanche, 19 h

On a connu ce duo ontarien l'hiver dernier à l'Upstairs. Puis, son passage à Belle et Bum, un mois plus tard, a eu tôt fait d'agrandir le cercle de ses fans. Quand ça matche... comme on dit à Timmins, la patrie de Cindy Doire, qui forme Scarlett Jane avec Andrea Ramolo, l'Italienne de Toronto. Et ça matche! Les spécialistes des genres parlent ici de country pop, musique simple où la chaleur des voix devient souvent l'argument principal. Et Scarlett Jane ne manque de rien de ça... Une voix, une tête, un coeur et deux belles filles avec beaucoup de talent.

Shantel

Scène TD, 21 h et 23 h

Le gars, né Stefan Hantel en Allemagne, fait dans le remixage de musiques balkaniques. Son band s'appelle le Bucavina Club Orkestar, du nom de la région - la Bucovine - d'où venaient ses ancêtres roumains, dont la partie nord fait aujourd'hui partie de l'Ukraine. Disons que les influences sont nombreuses pour ce DJ transnational dont le dernier CD s'intitule Anarchy + Romance. L'une n'exclut pas l'autre et les programmateurs du Festival - qui ont grand besoin d'un smash surprise - souhaitent sûrement que le feu poigne dans la rue en ce dernier samedi. Pour se dépayser un peu: entre Disko Partizani et Planet Paprika...

Dirty Loops

Scène Bell, 22 h

Pour finir la soirée sans se casser la tête - et peut-être le festival si vous ne revenez pas demain dans le béton brûlant -, pourquoi pas une combinaison une-deux pour toucher des territoires différents de la nordicité européenne? Ici, Dirty Loops, trio suédois qui se spécialise dans les reprises pétées de mégahits de stars comme Justin Bieber, Rihanna, Lady Gaga, Adèle, Britney Spears. Là, à la même heure, mais sur la scène Rio Tinto Alcan, Nicole Willis, une Américaine établie en Finlande qui fait, dit-on, dans le vintage R&B avec un band nommé The Soul Investigators. Le baltique blues, vous connaissez?




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer