2012-06-29 16:39:27.000

Brian Blade à l'Upstairs : le grand luxe!

Le batteur éminent Brain Blade était à l'Upstairs jeudi... (Photo: Alain Brunet)

Agrandir

Le batteur éminent Brain Blade était à l'Upstairs jeudi soir, juste pour les plus maniaques!

Photo: Alain Brunet

Alain Brunet
La Presse

Pour les ultra-jazzophiles, se retrouver à l'Upstairs jeudi soir, c'était le grand luxe. C'est-à-dire à quelques mètres de Brian Blade, batteur éminent pour sa polyvalence (Daniel Lanois, Joni Mitchell, Wayne Shorter, David Binney, John McLaughlin, etc.), sa technique hallucinante, la singularité de son style, la qualité de son écoute, son raffinement, bref sa musicalité exceptionnelle. Vous comprendrez qu'il figure dans mon top 5 personnel des meilleurs batteurs vivants.

Jeudi soir, il était à l'Upstairs, juste pour les plus maniaques. Quel bon coup !

On doit ce coup à notre Fraser Hollins, contrebassiste émérite qui s'est fait des potes américains lorsqu'il a fait à New York ses études supérieures en musique. Le pianiste John Cowherd, membre du Fellowship de Brian Blade, très bon compositeur au demeurant, était alors le coloc de Fraser Hollins. Visiblement, les liens ne se sont pas rompus, car nous avons eu ce superbe cadeau d'intimité jazzistique.

Ce projet, il faut dire, devait être présenté il y a plusieurs mois. Brian Blade avait dû déclarer forfait pour cause de mortalité (sa bien aimée grand-maman). En gentleman qu'il est, il avait accepté de remettre ça. Visiblement, il a tenu parole, car il a pris le traversier de Victoria hier matin pour se rendre à l'aéroport Montréal-Vancouver et atterrir à Montréal en fin d'après-midi. Le vol aurait été retardé, ce qui a donné quelques sueurs froides à ses hôtes. Vous vous doutez bien que Fraser Hollins et le saxophoniste Joel Miller s'étaient rigoureusement préparés à cette venue. Vous vous doutez bien que les feuilles de musique se sont échangées via courriels.

Résultat, une soirée magnifique dont les fruits méritent une suite. On imagine parfaitement l'enregistrement de ces pièces originales signées Miller, Cowherd et Hollins, avec le soutien rythmique parfait de Brian Blade. Bien qu'on ait parfois senti une petite gêne du côté des solistes, la plupart des pièces au programme de la seconde partie (près de deux heures !!!) ont été relevées à souhait. Souhaitons à Fraser Hollins de mener encore plus loin cette initiative. D'ici là, on a un autre mets de choix: Brian Blade prend part au quartette de Wayne Shorter - ce vendredi, 21h30, Théâtre Maisonneuve.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer