• Accueil > 
  • Arts 
  • > Pour ou contre: Marilyn Castonguay 

Pour ou contre: Marilyn Castonguay

Marilyn Castonguay... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Marilyn Castonguay

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque semaine, un invité de La Presse prend position sur des sujets qui marquent son actualité.

En vacances au Québec après quelques mois fort occupés, Marilyn Castonguay assume cet été le rôle de co-porte-parole du ZH Festival avec Didier Lucien et Mylène McKay. « ZH, c'est cinq semaines de festival dans Hochelaga-Maisonneuve où se mélangent diverses disciplines comme le théâtre, la musique ou la danse, que ce soit à travers des projets terminés ou encore en période de laboratoire, explique la comédienne originaire de L'Isle-aux-Coudres. C'est un lieu très intéressant pour tester les créations en cours. »

L'OFFRE CULTURELLE EXCENTRÉE

Pour

« Je suis totalement pour. Il faut aller partout, dans chaque quartier de la ville, à la rencontre des gens, là où ils vivent. C'est de cette façon que les gens ont plus facilement accès à leur culture. En sortant de l'École nationale de théâtre du Canada, j'ai travaillé à La Roulotte, et on se promenait partout dans la ville. »

LA NUDITÉ AU CINÉMA, AU THÉÂTRE ET À LA TÉLÉVISION

Pour

« Je n'ai pas de problème avec ça lorsque ça apporte quelque chose à l'histoire. Une des plus belles choses que j'ai vues : un spectacle sur Broadway où, dans une scène de tempête, la robe d'une interprète se détachait sous la force du vent et le personnage se retrouvait nu. C'était un tableau magnifique qui mettait en valeur toute sa vulnérabilité. »

LES VOYAGES AUX ÉTATS-UNIS SOUS TRUMP

Pour

« Je n'encourage pas la ligne politique de M. Trump ou encore la discrimination faite aux gens à la douane. Mais les États-Unis demeurent un pays riche en plusieurs sens, et si j'ai à y aller, j'irai. Je vais à New York en moyenne une fois par année, où je vais voir au moins trois spectacles, et j'adore aussi la Californie. »

LE TOURISME DES BALEINES

Contre

« Dans le meilleur des mondes, je suis contre. Mais je suis déjà allée les voir, comme tout le monde. C'est comme avec les enfants au zoo ou aller nager avec les dauphins dans le Sud. Je comprends qu'on a tous envie de voir ces animaux de près. Mais ce n'est peut-être pas la chose la plus profitable pour eux. »

LES RÉSEAUX SOCIAUX

Contre

« Je sais que dans mon métier, utiliser les réseaux sociaux a son intérêt, et je ne juge pas ceux qui les utilisent, mais personnellement, je ne ressens aucun intérêt. J'y suis allée, et je me tanne très vite. Ces réseaux encouragent les gens à dire n'importe quoi. Et ça ne m'intéresse pas d'avoir 500 amis sur l'internet. Je peux avoir 15 amis dans la vie et pour les joindre, je vais prendre la bonne vieille méthode du téléphone. »

LA PRÉSERVATION DE LA MAISON DE RENÉ-LÉVESQUE

Pour

« Elle fait partie de notre patrimoine, de notre histoire. Je suis une nostalgique dans la vie, et j'ai été triste de voir qu'on ne s'est pas mobilisé pour sauver les goélettes échouées tout autour de L'Isle-aux-Coudres. Elles formaient un décor unique, mais on a fini par toutes les démanteler, sauf une ou deux. René Lévesque a été une figure marquante et importante de l'histoire du Québec et j'espère qu'on fera de sa maison un musée, une attraction touristique. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer