• Accueil > 
  • Arts 
  • > Un juge refuse d'écarter la poursuite contre Bill Cosby 

Un juge refuse d'écarter la poursuite contre Bill Cosby

Bill Cosby est en liberté sous caution. Il pourrait... (PHOTO AFP)

Agrandir

Bill Cosby est en liberté sous caution. Il pourrait faire face à une peine de 10 ans d'emprisonnement.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael R. Sisak, Maryclaire Dale
Associated Press
Philadelphie

Un juge a rejeté, mercredi, la plus récente tentative de Bill Cosby de freiner les procédures judiciaires à son endroit.

Les avocats du comédien soutenaient que les procureurs lui avaient porté préjudice en ne déposant l'accusation d'agression sexuelle que l'an dernier. Les troubles de la mémoire et le glaucome de leur client, qui serait également aveugle d'un oeil, l'empêchent de contribuer à sa défense, avaient-ils fait valoir.

Le juge Steven O'Neil a néanmoins refusé d'annuler le procès, qui doit s'ouvrir d'ici le mois de juin.

Mercredi, le magistrat a également tranché que 13 des autres accusatrices de M. Cosby - qui pourraient être appelées à la barre - n'auront pas à se soumettre à des examens d'aptitude.

Il n'a toutefois pas déterminé si les procureurs pourront faire appel à ces témoignages ou à celui que l'humoriste avait livré en 2005, dans le cadre d'une poursuite connexe.

La solidité de la preuve dépendrait grandement de cette déclaration, dans laquelle M. Cosby reconnaît avoir entretenu des relations extraconjugales et obtenu un sédatif dans le but de l'administrer à des femmes qu'il espérait séduire.

Ses avocats arguent qu'il s'était confié ainsi après avoir été assuré par l'ancien procureur de district qu'il ne ferait pas l'objet d'une arrestation dans cette affaire.

L'ancienne vedette du petit écran est traduite en justice relativement à une présumée agression sexuelle qui serait survenue en 2004 à sa résidence, près de Philadelphie. Une ex-employée de l'Université Temple, Andrea Constand, affirme avoir été droguée puis violée par M. Cosby, qui assure pour sa part qu'il s'agissait d'une activité sexuelle consensuelle.

Lors de la prochaine audience préliminaire, prévue en décembre, les procureurs chercheront sans doute à présenter des preuves relatives à d'autres incidents, même si ces derniers n'ont fait l'objet d'aucune accusation, afin de montrer l'existence d'un comportement récurrent.

L'acteur âgé de 79 ans est en liberté sous caution. Il pourrait faire face à une peine de 10 ans d'emprisonnement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer