25 000$ pour les futures ingénieures

Michèle Thibodeau DeGuire et Marie-Claude Hamel, en compagnie...

Agrandir

Michèle Thibodeau DeGuire et Marie-Claude Hamel, en compagnie des élèves de l'école Sainte-Claire qui participent à l'activité Complètement robot Techno offerte par Folie Technique.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Pour souligner le 25e anniversaire du drame du 6 décembre 1989, Polytechnique Montréal a lancé l'automne dernier la Semaine de la rose blanche, une campagne de collecte de fonds annuelle ayant pour thème « Dans nos mains fleurit l'avenir », où l'institution invite sa communauté et le grand public à faire un don en achetant et en offrant des roses blanches virtuelles.

Pour sa toute première année, la Semaine de la rose blanche a permis d'amasser une somme de 25 000$ qui sera remise au camp scientifique Folie technique pour permettre à des jeunes filles issues de milieux défavorisés ou pluriethniques de s'initier au génie et aux sciences.

« Quelle belle histoire! Près de 400 personnes se sont procuré des roses blanches pour dire à quelqu'un « je t'aime ». Les sommes amassées permettront à des petites filles de venir à Folie Technique et de découvrir qu'elles ont un talent extraordinaire en sciences », a dit Michèle Thibodeau-Deguire, présidente et principale de Polytechnique Montréal et toute première diplômée de l'institution en génie civil, lors de l'annonce de ce don le 25 février dernier.

La directrice de Folie Technique, Marie-Claude Hamel, tient à remercier tous les donateurs. « Vos dons nous permettront d'offrir 50 bourses de camp à des jeunes filles, d'ouvrir un club scientifique parascolaire dans une école secondaire, de rejoindre deux classes supplémentaires avec le projet Complètement robot Techno, de participer aux Expo-sciences locales et d'offrir des ateliers scientifiques gratuits en classe », explique-t-elle.

« Chez les filles et les jeunes issus de milieux défavorisés, la confiance en leurs propres capacités à réussir des projets scientifiques est souvent plus fragile », rappelle Marie-Claude Hamel. Les activités de Folie Technique encouragent chez les jeunes filles une attitude positive envers ces domaines et une confiance assez grande pour qu'elles envisagent d'embrasser un jour une carrière scientifique.

« Merci. Grâce à vous, on a été capables de transformer un événement triste en quelque chose porteur de l'avenir. On est en train de se faire un demain dont on va être très fiers. Merci de tout coeur », lance Michèle Thibodeau-DeGuire.

Les activités culmineront chaque année lors de la semaine précédant le 6 décembre, mais il est possible d'offrir des roses blanches toute l'année.

En plus de la Semaine de la rose blanche, Polytechnique a créé une bourse de 30 000 $ désignée sous l'appellation de l'Ordre de la rose blanche. Le concours a été lancé en février à travers les universités canadiennes. La bourse sera remise annuellement par Polytechnique à une étudiante canadienne en génie qui désire poursuivre sa passion pour le génie en s'inscrivant à un programme d'études supérieures (maîtrise ou doctorat), dans l'établissement de son choix, au Canada ou ailleurs dans le monde. La première récipiendaire de l'Ordre de la rose blanche sera dévoilée en décembre 2015. Folie Technique est un organisme à but non lucratif né en 1991 à l'initiative d'étudiants en génie de Polytechnique Montréal. Il offre aux jeunes l'occasion d'explorer l'univers des sciences, des mathématiques, de l'ingénierie et des technologies en réalisant des activités créatives, interactives et accessibles. Les activités de Folie Technique rejoignent chaque année plus de 20 000 jeunes de 7 à 17 ans.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer