Le trésor d'Alibaba

Jack Ma, fondateur d'Alibaba, prépare une émission d'actions... (Photo archives AFP)

Agrandir

Jack Ma, fondateur d'Alibaba, prépare une émission d'actions de 15 à 20 milliards US à Wall Street, ce qui en ferait l'une des 10 plus grosses entrées en Bourse de l'histoire.

Photo archives AFP

Paul Durivage
La Presse

Oubliez Facebook (FB) et son 1,28 milliard d'amis. Ne pensez plus aux initiés de Twitter (TWTR) qui larguent leurs actions. Voici Alibaba, le eBay chinois du commerce électronique et du paiement en ligne. Indubitablement la nouvelle coqueluche boursière.

Le leader mondial du commerce en ligne a enregistré son projet de cotation à la Bourse de New York auprès de la commission des valeurs américaines, cette semaine. Wall Street attend une émission d'actions de 15 à 20 milliards US, ce qui en ferait l'une des 10 plus grosses entrées en Bourse de l'histoire. Facebook, jusqu'à maintenant la plus grosse introduction technologique, avait récolté 16 milliards US en mai 2012. Le record, tous secteurs confondus, est détenu pour l'instant par Agricultural Bank of China qui avait obtenu un peu plus de 22 milliards US en 2010.

Selon ses livres, Alibaba vaut 109 milliards US. Cela place la capitalisation du groupe au niveau de l'américain Cisco, le leader mondial des réseaux. Mais les investisseurs pourraient lui accorder une valeur jusqu'à deux fois plus élevée au terme de la tournée de promotion qui débute, estiment des analystes.

Des profits qui brillent

Alibaba fait saliver les investisseurs. En 2013, les transactions réalisées sur ses différents sites se sont élevées à 248 milliards US, soit à peu près le produit intérieur brut de la Grèce. À côté, l'américain Amazon fait piètre figure avec des recettes deux fois moindres.

Les taux de croissance sont fulgurants. Fin 2013, le groupe chinois comptait 231 millions d'acheteurs actifs, soit 44% de plus qu'en 2012.

Et la rentabilité est déjà au rendez-vous. Le groupe a fait trois fois plus de profits que Facebook et huit fois plus qu'Amazon en 2012. Le bénéfice net atteignait déjà 2,9 milliards US sur un chiffre d'affaires de 6,5 milliards US, au terme du troisième trimestre qui a pris fin le 31 mars.

Les joyaux

Alibaba réalise l'essentiel de son activité en Chine. Ses deux principales places de marché, Taobao et Tmall, représentent à elles seules 80% du cybercommerce de l'empire du Milieu. Le groupe a livré plus d'articles sur son territoire que UPS dans le monde, l'an dernier. Déjà près de 20% de ses affaires sont générées sur téléphone mobile, considéré comme le meilleur vecteur de croissance pour le commerce électronique.

Les propriétaires se frottent déjà les mains avec cette introduction en Bourse. Le deuxième actionnaire en importance, le jovial Yahoo!, tirera un profit gigantesque en cédant près de la moitié de sa participation de 22,6% au trésor d'Alibaba. Le conglomérat japonais Softbank devrait conserver l'essentiel de sa part de 34,4%. Le président et fondateur Jack Ma, véritable icône des affaires en Chine, garde 8,9% du capital.

Reste à convaincre les investisseurs d'acheter les actions d'Alibaba. La taille de l'entreprise, son exposition à la croissance chinoise et sa rentabilité font que beaucoup d'investisseurs institutionnels devraient se laisser tenter. Les fonds communs axés sur l'Asie ne pourront l'éviter.

L'émission d'actions, qui devrait être terminée au second semestre, arrive toutefois dans un marché saturé. Près d'une centaine de sociétés de l'internet ont été introduites à New York ces derniers mois avec un rendement globalement négatif, une fois passée l'euphorie des premiers jours. Weibo, le Twitter chinois, a dû revoir la taille de son opération, il y a quelques semaines. Les doyennes, comme Google et eBay, peinent elles-mêmes à croître en Bourse ces temps-ci.

------------------

LA CAVERNE D'ALIBABA

Principaux sites du groupe:

> Alibaba.com, vente de gros et commerce interentreprises international

> Tmall.com, la plus grosse plateforme commerciale en Chine

> Aliexpress.com, vente de gros et de détail aux particuliers et aux entreprises dans le monde

> Taobao.com, vente de gros et de détail aux particuliers et aux entreprises en Chine

Quelques filiales:

> 100% d'AutoNavi, une entreprise chinoise de cartographie en ligne

> 60% du groupe ChinaVision, une société de production de films pour le cinéma et de séries télévisées

> 35% des parts d'Intime Retail, enseigne de grands magasins présente dans toute la Chine

> 16,5% de Youku Tudou, première plateforme chinoise de vidéos sur l'internet

> 2% du capital de Haier Electronics Group




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer