Ubisoft repasse dans le vert

L'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft est repassé dans le vert avec un... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

L'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft est repassé dans le vert avec un bénéfice net de 17,1 millions d'euros (environ 24 millions de dollars) au premier semestre de son exercice décalé après une perte en 2013/2014 et se dit «très confiant» sur ses objectifs.

Le groupe avait encaissé une perte nette de 62,1 millions au premier semestre 2013-2014 et de 49,3 millions sur l'ensemble de l'exercice précédent en raison du retard de deux jeux (87 millions et 69 millions de dollars).

Son chiffre d'affaires gagne 65,1% à 484,2 millions d'euros (683 millions de dollars) au premier semestre 2014-2015 grâce au succès de son jeu phare Watch Dogs et à des ventes numériques dynamiques, selon un communiqué publié jeudi.

Ubisoft a déjà vendu 9 millions d'unités de ce jeu qui met en scène un hacker et compte tenir sa prévision de 10 millions vendu en 2015, a-t-il précisé.

Les ventes du deuxième trimestre s'élèvent à 124,1 millions d'euros (175 millions de dollars), en baisse de 42,9% sur un an. Mais elles sont supérieures à l'objectif d'environ 85 millions (120 millions de dollars) communiqué au premier trimestre.

«La très forte dynamique du début d'année s'est poursuivie au deuxième trimestre et nous a permis de dépasser de nouveau nos attentes», a souligné Yves Guillemot, le PDG du groupe dans un communiqué.

«Ubisoft continue de capitaliser sur le succès des nouvelles consoles, sur le lancement réussi de Watch Dogs, sur la qualité de son back-catalogue et sur la croissance significative du numérique. En conséquence, notre résultat opérationnel et notre consommation de trésorerie sont en très nette amélioration sur le premier semestre», a-t-il poursuivi.

La marge brute a atteint «un niveau record» de 78,1% (378,1 millions d'euros, soit 533 millions de dollars) sur la période, relève le groupe.

Le groupe a redressé son résultat opérationnel à 24,2 millions d'euros (34 millions de dollars), contre une perte opérationnelle de 98 millions (138 millions de dollars) un an plus tôt.

Les frais de recherche et développement à 181,2 millions d'euros (255 millions de dollars), comme les frais commerciaux et généraux de 172,8 millions augmentent, mais représentent une proportion moindre du chiffre d'affaires qu'il y a un an.

Ubisoft s'attend à un troisième trimestre solide avec un objectif de 730 millions d'euros (1029 millions de dollars) de chiffres d'affaires (+40%) pour la période clef des fêtes de fin d'année. Il mise sur quatre lancements majeurs, dont le nouveau volet d'Assassin's Creed, dont la sortie décalée ne devrait pas, espère le groupe, avoir d'impact, ainsi que sur la dernière version de son jeu Just Dance.

Le groupe a confirmé ses objectifs annuels avec un chiffre d'affaires d'au moins 1,4 milliard d'euros (1,9 milliards de dollars) et un résultat opérationnel (non IFRS) d'au moins 150 millions d'euros (211 millions de dollars).

Il confirme aussi attendre un résultat opérationnel d'au moins 200 millions d'euros (282 millions de dollars) pour 2015-2016.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer