Canadien Pacifique répond aux attentes

Le Canadien Pacifique (T.CP) a réalisé «record, par-dessus... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lauren Krugel
La Presse Canadienne
Calgary

Le Canadien Pacifique (T.CP) a réalisé «record, par-dessus record, par-dessus record» au cours du deuxième trimestre malgré des conditions climatiques rigoureuses, a affirmé son président et chef de la direction, Hunter Harrison, jeudi.

Les profits ont bondi de 48 % au cours de la période qui s'est échelonnée d'avril à juin, même si les effets de l'hiver et du printemps tardif ont été ressentis jusqu'au mois d'avril, particulièrement au sein des activités du CP dans le Midwest américain.

Pour la période terminée le 30 juin dernier, le bénéfice net s'est élevé à 371 millions $, comparativement à 252 millions $ pour la période correspondante de l'année précédente.

Sur une base par action, le bénéfice a été de 2,11 $, soit un cent de plus que ce qu'avaient projeté les analystes consultés par Thomson Reuters.

Les revenus se sont quant à eux chiffrés à 1,68 milliard $, en progression comparativement à 1,5 milliard $ au deuxième trimestre de 2013. Les charges d'exploitation ont grimpé de deux % pour s'établir à 1,09 milliard $.

Le ratio d'exploitation du Canadien Pacifique - un indicateur clé visant à mesurer la rentabilité dans le secteur ferroviaire - a été de 65,1 %, ce qui a été, selon M. Harrison, une performance «exceptionnelle».

Un plus faible pourcentage signifie une meilleure performance. L'an dernier, le ratio d'exploitation de la société avait été de 71,9 %.

Même si le PDG du Canadien Pacifique n'écarte pas un ratio d'exploitation inférieur à 60 % au troisième trimestre, il a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de modifier sa cible de 65 % ou moins pour l'exercice 2014.

«S'il n'y a pas d'événements imprévus au cours des troisième et quatrième trimestres, vous devriez voir de bonnes statistiques», a prévenu M. Harrison.

Les deux principales sociétés ferroviaires au Canada - Canadien Pacifique et la Montréalaise Canadien National (T.CNR) - ont dû répondre à la pression d'un arriéré de livraisons attribuable à un hiver difficile ayant causé des problèmes de transport.

Le titre du CP s'apprécié de 4,50 $, ou 2,27, à la Bourse de Toronto pour clôturer à 202,33 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer