Bombardier élargit sa gamme d'avions d'affaires Challenger

Les moteurs GE du Challenger 605 (ci-dessus) ont... (Photo fournie par Bombardier)

Agrandir

Les moteurs GE du Challenger 605 (ci-dessus) ont été améliorés pour que la distance de décollage soit réduite et que l'avion ait une capacité supplémentaire de carburant

Photo fournie par Bombardier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Bombardier ajoute un modèle dans sa gamme d'avions d'affaires de type Challenger.

Le Challenger 650 a été dévoilé, dimanche, par Bombardier, aux côtés du premier client de l'appareil, NetJets, au congrès et salon de l'Association nationale de l'aviation d'affaires des États-Unis, à Orlando, en Floride. Le nouveau modèle d'avion a été construit à partir du Challenger 605, qui a fait l'objet de plusieurs modifications.

Les moteurs GE du Challenger 605 ont été améliorés pour que la distance de décollage soit réduite et que l'avion ait une capacité supplémentaire de carburant, a mentionné l'entreprise montréalaise. Il sera en mesure de faire les trajets de Londres à New York ou de Dubaï à Londres sans escale.

Les armoires, les sièges, l'éclairage et le système de divertissement en vol ont été bonifiés pour assurer le confort des passagers. Le design de la cabine d'avion a aussi été revu. Les voyageurs profiteront par exemple d'écrans haute définition plus grands et de fauteuils ergonomiques.

Finalement, les pilotes auront aussi accès à un nouvel environnement, où ils pourront profiter d'une «technologie de dernière génération (...) qui leur assurera de plus hauts niveaux de contrôle et de confort, en plus (...) de réduire leur charge de travail», a fait valoir Bombardier par communiqué.

Bombardier (TSX:BBD.B) devrait commencer à livrer ses avions-biréacteurs Challenger 650 en 2015. NetJets a passé en juin 2012 une commande ferme de 25 biréacteurs Challenger 650 - jusque-là désignés comme des Challenger 605 «NG» - avec options sur 50 autres.

Selon le président de Bombardier Avions d'affaires Éric Martel, le Challenger 650 offrira une meilleure expérience aux clients à de faibles coûts d'exploitation pour le transporteur.

«La fiabilité éprouvée de la série Challenger 605 a joué un rôle déterminant dans notre décision de commander des avions Challenger 650, a par ailleurs déclaré Chuck Suma, premier vice-président de la gestion des actifs globaux de la compagnie NetJets. Ce nouvel avion, avec ses nouvelles capacités en matière de performances, un design intérieur de pointe et les plus faibles coûts d'exploitation directs (dans certaines conditions d'exploitation) de sa catégorie sera un excellent ajout à notre flotte.»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer