Résultats en hausse à la Banque Nationale

Des enquêteurs de l'UPAC ont perquisitionnés des coffrets... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Des enquêteurs de l'UPAC ont perquisitionnés des coffrets de sûreté appartenant à Gilles Vaillancourt ou à ses proches, dans trois succursales de la Banque Nationale de Laval.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Banque Nationale a publié en fin de journée hier ses résultats trimestriels qui montrent un bénéfice net de 405 millions durant la période de trois mois terminée le 31 janvier.

Ce montant rehaussé de 8,6% en un an est aussi le profit le plus élevé de l'histoire de la Nationale pour un premier trimestre de son exercice financier annuel.

Toutefois, cette hausse du bénéfice net s'est avéré un peu inférieure à celle du revenu trimestriel total, qui a crû de 10,7% en un an pour atteindre 1,36 milliard.

La différence défavorable au bénéfice net provient de la comptabilisation de certains éléments spéciaux au premier trimestre. En les excluant, le bénéfice net ajusté de 384 millions au premier trimestre s'inscrit alors en croissance de 11,6% en un an.

Pour les actionnaires, le bénéfice net (dilué) s'établit à 1,15$ par action au premier trimestre, ou à 1,09$ par action en excluant les éléments spéciaux.

Dans les deux versions, néanmoins, le bénéfice net par action de la Nationale au premier trimestre est supérieur à la moyenne des prévisions d'analystes, qui cotait à 1,05$ par action.

En commentaire préliminaire hier soir - avant la discussion avec les analystes prévue ce midi -, le président et chef de la direction de la Nationale, Louis Vachon, a vanté la «solide progression» des résultats du premier trimestre.

«Pour le secteur des Particuliers et Entreprises, la croissance des prêts et des dépôts demeure robuste, alors que les marges bénéficiaires se sont améliorées séquentiellement. De plus, la qualité du crédit demeure excellente», a souligné M. Vachon par communiqué.

«Quant au secteur de Gestion de patrimoine, il a tiré parti d'une croissance interne appréciable et de l'apport de Services institutionnels TD Waterhouse, acquis récemment. Le secteur des Marchés financiers a également bien fait grâce à des activités nettement axées sur les clients et à un bon contrôle des coûts.»

(terminé le 31 janvier 2014)

Revenu total: 1,36 milliard (" 10,7% en un an)

Bénéfice net: 405 millions (" 8,6%)

Bénéfice net dilué par action: 1,15$ (" 9,5%)

Actif total: 195,3 milliards (" 4,0% depuis le 31 octobre 2013)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer