Fonds FTQ: perte de confiance de certains investisseurs

Les dirigeants du Fonds de solidarité FTQ ne font pas de lien entre les... (PHOTO ÉRICK LABBÉ, LE SOLEIL)

Agrandir

PHOTO ÉRICK LABBÉ, LE SOLEIL

Les dirigeants du Fonds de solidarité FTQ ne font pas de lien entre les révélations troublantes sur la gestion de leur filiale immobilière, entendues l'automne dernier devant la commission Charbonneau, et la hausse des retraits par les actionnaires au cours des derniers mois.

Mais selon plusieurs conseillers financiers, ces rachats seraient en partie attribuables à une perte de confiance des épargnants envers le Fonds de solidarité.

«Il y a de l'inquiétude et une volonté de sortir les fonds pour beaucoup de clients. Plusieurs de ceux qui avaient des prélèvements automatiques les ont arrêtés, et ceux qui en ont la possibilité effectuent des retraits de façon plus massive», affirme le planificateur financier Dany Provost, directeur de la planification financière et fiscale au cabinet SFL Cité de Montcalm, à Québec. «Mais les règles d'immobilisation empêchent beaucoup d'épargnants de faire quoi que ce soit.»

Retraités préoccupés

«Parmi les investisseurs qui respectent les conditions de rachat, par exemple des retraités, plusieurs ont accéléré leurs demandes de transfert vers d'autres institutions, parce qu'ils étaient préoccupés par ce qu'ils ont entendu dans les médias», observe aussi Gaétan Veillette, planificateur financier pour le Groupe Investors à Brossard. D'autres de ses confrères ont aussi entendu des commentaires semblables.

Au moins un investisseur, Michel Rouleau, de Lévis, a écrit à l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour savoir si l'organisme de réglementation pouvait aider les petits épargnants à transférer leurs économies ailleurs. «Nous sommes en désaccord avec les allégations entendues et leur façon de gérer notre argent», a écrit M. Rouleau, dans un courriel envoyé à La Presse. Un agent de l'AMF lui a répondu que s'il voulait dénoncer «des agissements douteux de la part des représentants du Fonds de solidarité de la FTQ, [il pouvait] utiliser le Formulaire de plainte ou de dénonciation», disponible sur le site web de l'organisme.

Les sommes investies dans les fonds de travailleurs ne peuvent être retirées avant la retraite, sauf dans des circonstances exceptionnelles: pour la mise de fonds permettant l'achat d'une première maison, en cas de perte d'emploi, de retour aux études, de maladie, d'invalidité, de sinistre de la résidence principale, de départ du pays, etc.

-----------------

SOMMES RETIRÉES PAR LES INVESTISSEURS

Premier semestre (31 mai au 30 novembre)

2013-2014

273 millions de dollars

2012-2013

214 millions de dollars

2011-2012

256 millions de dollars

2010-2011

184 millions de dollars




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer