Recours collectif contre le Cirque du Soleil à New York

Un aperçu du spectacle Kooza du Cirque du... (PHOTO Leon Neal, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un aperçu du spectacle Kooza du Cirque du Soleil.

PHOTO Leon Neal, ARCHIVES AFP

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Un ancien employé du Cirque du Soleil à New York a déposé une requête en recours collectif contre la troupe d'acrobates afin de récupérer des pourboires que son ancien employeur se serait illégalement appropriés, allègue-t-il dans sa requête dont La Presse Affaires a obtenu copie.

La demande de recours collectif a été déposée le vendredi 3 avril à la Cour suprême de l'État de New York. Elle ne précise pas de dommages pour le moment. Elle estime que plus de 40 personnes auraient été lésées.

Une question de pourboire

Par courriel, le Cirque du Soleil a dit connaître l'existence de cette poursuite, mais l'entreprise précise qu'elle ne lui a pas encore été signifiée.

Selon les allégués de la poursuite, le Cirque a l'habitude d'ajouter de 7 à 20 % en frais de service sur le prix du billet comprenant l'accès au spectacle et le repas. D'autres documents remis aux clients, sous forme de factures, par exemple, font état de ces frais de service. Aucun avis n'est fait aux clients précisant que les frais de service n'incluent pas le pourboire, lit-on dans la requête.

Le requérant, Marshall Maor, 33 ans, soutient qu'il n'a pas touché un cent en pourboires pendant le mois où il a travaillé au Cirque du Soleil en 2009. Son salaire horaire s'élevait à 11 $. M. Maor a travaillé à l'île Randall, à New York, où la troupe a présenté le spectacle Kooza en 2009.

Le droit du travail de l'État de New York interdit aux employeurs de s'approprier les pourboires de leurs employés.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer