Hydro-Québec: 8 millions en autopublicité

De 2015 à 2017, Hydro-Québec a dépensé 8,2... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

De 2015 à 2017, Hydro-Québec a dépensé 8,2 millions dans des campagnes d'entreprises, comparativement à 6,5 millions dans les campagnes pour promouvoir l'efficacité énergétique, selon des informations obtenues.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Depuis deux ans, Hydro-Québec a dépensé 8,2 millions de dollars dans des campagnes publicitaires pour améliorer son image d'entreprise.

Éric Martel, président Hydro-Québec... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Éric Martel, président Hydro-Québec

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

La moitié de tout son budget publicitaire y a été consacrée, soit plus d'argent que pour inciter ses clients à économiser l'énergie et pour faire passer ses autres messages d'intérêt public.

De 2015 à 2017, Hydro-Québec a dépensé 8,2 millions dans des campagnes d'entreprises, comparativement à 6,5 millions dans les campagnes pour promouvoir l'efficacité énergétique, selon des informations obtenues par La Presse. Le reste des dépenses publicitaires, soit 2,2 millions, a été consacré aux services à la clientèle.

On peut s'interroger sur la nécessité pour un monopole comme Hydro-Québec de dépenser autant d'argent pour séduire une clientèle captive. Son président, Éric Martel, croit au contraire que c'est nécessaire. Quand il est arrivé chez Hydro-Québec, en 2015, le taux de satisfaction de la clientèle résidentielle envers la société d'État n'était que de 79 %. « Ça voulait dire qu'un client sur cinq était insatisfait », rappelle-t-il.

Interrogé par La Presse, M. Martel a expliqué qu'il avait trouvé important de mieux faire connaître l'entreprise aux Québécois, qui en sont à la fois les propriétaires et les clients.

Ces messages publicitaires d'autocongratulations, qui ont été accompagnés d'un coup de barre pour améliorer le service à la clientèle, semblent avoir produit des résultats.

Le taux de satisfaction de la clientèle résidentielle est passé de 79 % à 85 % en 2015, et il a grimpé à 94 % en 2016. Il était à 95 % après les trois premiers trimestres de 2017.

Selon le PDG d'Hydro-Québec, les efforts d'amélioration de l'image d'entreprise ont aussi un impact positif sur les 20 000 employés. « Nos employés sont de plus en plus fiers de leur entreprise », a-t-il soutenu.

Hydro-Québec a même une mesure pour ça, l'Indice global d'engagement des employés. De 2014 à 2017, cet indice est passé de 62 % à 76 %.

Depuis deux ans, Hydro-Québec a aussi mis la pédale douce sur les augmentations de tarifs, ce qui a peut-être eu un effet sur son image. La dernière hausse importante remonte à 2014-2015, alors qu'elle avait été de 4,3 %. Au cours des deux dernières années, l'augmentation des tarifs a été limitée à 0,7 % par année.

- Avec William Leclerc, La Presse




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer