Grèce: le chômage poursuit son lent recul

Le taux de chômage en Grèce a poursuivi en septembre sa lente décrue, reculant... (PHOTO PETROS GIANNAKOURIS, ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO PETROS GIANNAKOURIS, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Athènes

Le taux de chômage en Grèce a poursuivi en septembre sa lente décrue, reculant sur un an et sur le mois pour s'établir à 24,6%, même s'il reste un record européen, a annoncé jeudi le service des statistiques grecques (Elstat).

En août, le taux de chômage était de 24,7% de la population active, et en septembre 2014, de 26,1%.

Le taux de chômage, qui a explosé depuis le début de la crise de la dette grecque en 2010, avait atteint son record en septembre 2013, à 28%, avant d'entamer fin 2013 une lente décrue. Mais si la Grèce a renoué avec la croissance en 2014, après six ans de récession, sa machine économique s'est grippée à nouveau fin 2015, après l'imposition en juin pour sauver les banques d'un contrôle des capitaux toujours en vigueur.

En septembre, pour 3,62 millions de personnes ayant un emploi, le nombre de chômeurs s'est élevé à 1,18 million, selon l'Elstat.

Le chômage continue de frapper près d'un jeune de moins de 25 ans sur deux, à 49,5% mais recule sur un an pour cette catégorie de la population (50,4% en septembre 2014).

Les femmes restent également les plus touchées par le chômage, à 28,9% contre 21,2% pour les hommes.

Les régions du pays les plus frappées en août ont été la Thessalie, dans le centre (27,9%), l'Épire, dans le nord-ouest, à 27,6%, et la Macédoine-Thrace (nord-est) à 25,2%. Dans l'Attique, région d'Athènes, le taux de chômage s'est élevé à 24,6%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer