Une motoneige canadienne en Corée du Nord

On peut voir sur des photos publiées par... (Photo Agence France-Presse)

Agrandir

On peut voir sur des photos publiées par l'agence de presse officielle de la Corée du Nord une motoneige du constructeur canadien Bombardier Produits Récréatifs (BPR) au tout premier centre de ski du pays.

Photo Agence France-Presse

Des photos publiées par l'agence de presse officielle de la Corée du Nord ont créé toute une surprise cette semaine: on y voit une motoneige du constructeur canadien Bombardier Produits Récréatifs (BRP) au tout premier centre de ski du pays, inauguré tout récemment.

On voit aussi sur ces photos des canons à neige de l'entreprise suédoise Areco, ainsi que des chasse-neige italiens et allemands. Or, plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, dont la dernière a été adoptée le 7 mars dernier, interdisent l'exportation de produits de luxe en Corée du Nord.

«Je n'ai aucune idée de la façon dont ils ont échoué en Corée du Nord. Nous n'avons pas vendu directement à la Corée du Nord», a affirmé au quotidien Dagens Nyheter le directeur général d'Areco, Johan Erling.

«J'ai parlé avec notre revendeur en Chine jeudi et il n'a pas vendu de canons à neige là-bas», a-t-il ajouté.

Outre les résolutions onusiennes, le Canada a adopté en août 2011 des sanctions économiques contre la Corée du Nord. Il est notamment interdit d'exporter quoi que ce soit dans ce pays.

Personne chez BRP n'était disponible hier pour commenter cette histoire. Comme l'a expliqué le directeur général d'Areco, il est probable que la motoneige photographiée ait été vendue à un client installé dans un pays qui entretient des relations commerciales avec la Corée du Nord, et que celui-ci l'ait ensuite revendue au régime dictatorial. Le produit peut donc avoir transité par une foule d'intermédiaires.

Le centre de ski Masik Pass, le tout premier centre du genre en Corée du Nord, est un projet que le dictateur nord-coréen Kim Jong-un a confié à l'armée l'an dernier. Selon l'agence de presse officielle du pays, le dictateur aurait récemment séjourné à la montagne, le soir de la Saint-Sylvestre.

Selon le journal britannique The Telegraph, au moins une agence de voyages proposerait un séjour de quatre nuits au centre Masik Pass, avec pour départ la ville de Pékin, en Chine, moyennant une somme d'environ 2095$.

Le ministère nord-coréen des Sports a annoncé qu'il compte générer des profits d'environ 64,6 millions de dollars par année grâce à ce centre de ski.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer