Exclusif

Technopôle Angus: le promoteur recule et reverra son projet

Le superprojet de la Société de développement Angus... (Image fournie par la Société de développement Angus et Provencher_Roy)

Agrandir

Le superprojet de la Société de développement Angus (SDA) prévoyait une quinzaine d'édifices de six à huit étages, incluant des commerces, des bureaux, 500 logements sociaux ou abordables ainsi que plusieurs places publiques.

Image fournie par la Société de développement Angus et Provencher_Roy

Confronté à une grogne populaire qui a éclaté lors d'une séance d'information mercredi soir, le promoteur du Technopôle Angus, un projet évalué à 265 millions de dollars, a décidé de retourner à la table à dessin et de réduire la hauteur des immeubles.

Le superprojet de la Société de développement Angus (SDA) prévoyait une quinzaine d'édifices de six à huit étages, incluant des commerces, des bureaux, 500 logements sociaux ou abordables ainsi que plusieurs places publiques. Une « boucle énergétique » était aussi prévue pour réutiliser la chaleur et la climatisation entre les différents immeubles.

Même si l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie avait déjà donné son feu vert préliminaire au début du mois, Christian Yaccarini, président de la SDA, est assuré qu'il y aurait eu assez d'opposition pour bloquer le projet lors d'un référendum ultérieur. D'où sa décision de marquer une pause, hier.

« On va essayer de retravailler le projet de façon à arriver à une mouture qui respecte notre vision et qui rencontre ce que les citoyens veulent, et ce qu'ils ne veulent pas », affirme Christian Yaccarini, président de la SDA.

RÉUNION HOULEUSE

Une centaine de citoyens se sont présentés dans les bureaux de la SDA mercredi soir pour une séance d'information, nettement plus que ce que le promoteur avait anticipé. Plusieurs dénonçaient la hauteur prévue des bâtiments - huit étages -, de même que la circulation automobile accrue qui pourrait découler du projet.

Selon nos informations, plusieurs se sont aussi montrés inquiets de l'arrivée massive d'habitations abordables (400 condos et 100 logements sociaux), qui pourrait faire baisser la valeur de revente de leurs maisons. Certains ont même dit ne pas vouloir voir d'immigrants faire des barbecues dans le parc, un commentaire qui a consterné certains participants.

MOINS DE HAUTEUR

Christian Yaccarini ne jette donc pas l'éponge, mais il ne cache pas sa déception devant la tournure des événements. « Je suis découragé. Ça fait deux ans qu'on travaille là-dessus, on a dépensé 2,5 millions de dollars et on a remporté trois prix. On y croit. »

Il indique que la hauteur prévue des bâtiments, qui aurait pu atteindre 25 m, sera revue à la baisse. Le nombre de condos abordables sera aussi réduit pour compenser la baisse du nombre d'unités.

Le promoteur a demandé un report de la consultation publique prévue le 30 mai prochain, le temps de retravailler son projet.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer