Projet de 250 millions à la Gare Viger

Le promoteur Jesta et ses partenaires ont annoncé... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Le promoteur Jesta et ses partenaires ont annoncé mercredi matin un projet mixte de 250 millions de dollars pour redonner vie aux anciens bâtiments patrimoniaux présents sur le site de la Gare Viger.

Photo Archives La Presse

(Montréal) Après des années de reports et de rebondissements, le projet de revitalisation de la Gare Viger, à l'est du centre-ville de Montréal, prend finalement son envol.

Le promoteur Jesta et ses partenaires ont annoncé mercredi matin un projet mixte de 250 millions de dollars pour redonner vie aux anciens bâtiments patrimoniaux présents sur ce site.

Dans un premier temps, l'ancien château Viger et la gare Berri seront rénovés pour accueillir des espaces de bureaux et des commerces. Deux baux importants ont déjà été signés.

« Nous sommes convaincus que ce site d'exception caractérisé par son histoire et sa luminosité deviendra un pôle important d'activité, grâce à son accessibilité par piste cyclable sur Berri, sa proximité au CHUM, au CRCHUM et au métro Champ-de-Mars », a fait valoir Anthony O'Brien, directeur général principal du Groupe Jesta, dans un communiqué.

Jesta investit 20 millions dans le projet de revitalisation. Le groupe a déjà déménagé ses bureaux et ceux de sa filiale Jesta IS dans la gare Berri la semaine dernière.

L'entreprise technologique Lightspeed, spécialisée dans le secteur du commerce de détail, installera quant à elle son siège social dans le château Viger en octobre, a-t-on appris ce matin. Le groupe occupera les quatre derniers étages de ce bâtiment construit entre 1896 et 1898.

« En tant qu'une des entreprises technologiques ayant la plus forte croissance à Montréal, nous allions, avec ce déménagement dans un site emblématique de Montréal de plus de 116 ans, patrimoine et haute technologie », a mentionné Dax Dasilva, président et fondateur, Lightspeed. 

Enfin, la société Brasseur de Montréal, dont les fondateurs ont fait un passage remarqué à l'émission Dans l'oeil du dragon, ouvrira une brasserie de 5 000 pieds carrés au rez-de-chaussée de l'ancienne gare Berri. Il s'agira de la deuxième succursale du groupe.

Outre la rénovation des bâtiments existants, le projet de Gare Viger prévoit l'érection de tours d'habitations locatives. Les promoteurs espèrent profiter de la proximité du CHUM et de plusieurs universités pour attirer des locataires. La construction d'un hôtel a aussi déjà été évoquée.

Quelque 50 000 pieds carrés d'espaces de bureaux et 35 000 de locaux commerciaux sont toujours disponibles en location dans la phase 1.

Environ 1 million de pieds carrés seront disponibles au terme des trois phases prévues du projet.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer