Des condos vendus 199$... par semaine!

L'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec constate que... (Photo Ben Nelms, Bloomberg)

Agrandir

L'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec constate que les promoteurs de condos offrent de plus en plus de cadeaux, comme des locations d'auto, des billets pour le Canadien ou des climatiseurs.

Photo Ben Nelms, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On a vu ces publicités de piscines creusées à 99$ par mois. Plus récemment, des concessionnaires automobiles ont commencé à afficher des prix «aux deux semaines». Voilà maintenant qu'un promoteur immobilier vend ses «luxueux condos» sur la Rive-Sud pour «moins de 199$»... par semaine.

«Il y a assurément une progression. On voit un changement avec les années. Est-ce que ça va finir par être "par jour"?», se demande Lisanne Blanchette, avocate et conseillère budgétaire chez Option consommateurs. Elle n'avait jamais vu une telle publicité avant celle des Habitations Harmonie, pour son projet à Saint-Lambert.

La publicité pour le projet Le Victoria, parue dans les journaux, ne mentionne pas le prix total de l'habitation, ni les termes du prêt hypothécaire. «Ça contrevient clairement à l'article 224 de la loi. Il manque le prix de la résidence, c'est évident», résume le porte-parole Réal Coallier, de l'Office de la protection du consommateur (OPC).

La Loi sur la protection du consommateur (LPC) mentionne que les publicités doivent indiquer le total des sommes que le consommateur devra débourser pour l'obtention d'un bien. De plus, ce total «doit ressortir de façon plus évidente que les sommes dont il est composé». Jusqu'ici, l'Office n'a reçu aucune plainte contre Les Habitations Harmonie.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) n'est pas d'accord. À son avis, l'industrie de la vente, de la location et la construction d'un immeuble n'est pas assujettie à la LPC.

Petit taux

Chose certaine, pour espérer ne payer que 199$ par mois pour son condo (de 930 pieds carrés) dans le projet Le Victoria, il faut remplir certaines conditions. D'abord, l'acheteur devra donner une mise de fonds de 50 000$ (20%), accepter d'amortir son prêt sur 30 ans (le maximum permis) et obtenir de son prêteur un taux de 2,79%.

Actuellement, le «petit taux» qu'affiche la BMO est de 3,69% (5 ans fermé). Chez Desjardins, Nicolas Fréchette, conseiller principal au financement hypothécaire, explique que les acheteurs peuvent difficilement espérer obtenir un taux en deçà de 3%, puisque le taux officiel affiché est de 5,24%. «Un taux de 2,79%, c'est très bas par rapport à ce qui est offert actuellement», dit-il. De plus, le taux varie en fonction de la cote de crédit de l'acheteur, de sa relation avec son institution financière et du montant du prêt.

Pourtant, selon une représentante hypothécaire qui travaille en collaboration avec Les Habitations Harmonie, le taux actuellement offert est «encore meilleur, c'est 2,69% pour 40 mois» (200 000$ de prêt minimum). Avec un terme de cinq ans, par contre, ça grimpe à 3,39%.

Il faut aussi prendre en considération le fait que le montant publicisé n'inclut pas les taxes municipales et scolaires ni les frais de condo. Et il ne faut pas céder à la tentation de multiplier la mensualité par quatre pour avoir une idée du coût mensuel. En réalité, il y a 4,33 semaines dans un mois.

Nouvelles tactiques de marketing

Jugeant comme l'OPC que la stratégie de marketing contrevient à la loi, l'Union des consommateurs n'est toutefois pas surprise. «Le marché immobilier s'est stabilisé. Il y a des condos qui ne trouvent pas preneur. Alors, on développe de nouvelles tactiques marketing pour attirer les consommateurs», analyse son porte-parole, Philippe Viel.

C'est effectivement le cas, observe-t-on à l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ) où, là non plus, on n'avait encore jamais vu un prix affiché «à la semaine». «C'est inspiré de ce qu'on voit dans l'industrie automobile, où c'est presque systématiquement des prix aux deux semaines», analyse le directeur principal des communications, du marketing et du développement des affaires, Jean-Paul Filion. Il y a quelques années, un promoteur pour lequel il travaillait avait affiché un prix aux deux semaines. La stratégie n'avait pas eu beaucoup de succès «car les gens pensent en mensualités, comme pour les loyers».

De plus en plus de cadeaux

L'APCHQ constate que les promoteurs offrent de plus en plus de cadeaux, comme des locations d'auto, des billets pour le Canadien ou des climatiseurs. «Les plus innovants attirent les clients. Mais quand tout le monde utilise la même recette, il n'y a plus d'avantage concurrentiel», note Jean-Paul Filion.

À la CIGM, le président du conseil, Patrick Juanéda, affirme que dans la mesure où la publicité «attire des appels d'acheteurs et que le chiffre [199$] est bon, [il ne peut] rien dire contre ça».

Il n'a pas été possible, hier, de parler aux dirigeants des Habitations Harmonie.

Le calcul

Prix: 250 900$

Mise de fonds: 50 000$ (20%)

Hypothèque: 200 900$

Amortissement: 30 ans

Taux hypothécaire: 2,79%

Paiement hebdomadaire: 189,85$

Paiement mensuel: 822,68$




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer