Ventes de voitures en hausse aux États-Unis

Le secteur automobile a connu un bon mois d'août aux États-Unis, avec une... (PHOTO STAN HONDA, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO STAN HONDA, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le secteur automobile a connu un bon mois d'août aux États-Unis, avec une nouvelle progression de ses ventes favorisée par des déstockages des concessionnaires et l'attrait persistant des consommateurs pour les véhicules utilitaires sportifs (SUV) et les camionnettes.

Selon le cabinet spécialisé Autodata, au total 1,59 million de véhicules ont été écoulés tous constructeurs confondus, soit une progression de 5,5% sur un an.

C'est un léger ralentissement après une hausse de 9,1% en juillet.

Mais en rythme annualisé les ventes de voitures sont à leur plus haut niveau depuis janvier 2006, à 17,5 millions d'unités, relèvent les analystes de la banque Barclays, y voyant un signe «que les dépenses réelles des consommateurs ont rebondi en août après un déclin en juillet».

Le numéro un du marché General Motors (GM) est l'un des rares grands constructeurs à avoir vu ses ventes baisser, de 1,2% à 272 423 unités.

C'est le premier recul accusé depuis le début des rappels en série dans lesquels il est englué depuis plusieurs mois, mais cela reste moins prononcé que les -2,5% qu'anticipait le site spécialisé edmunds.com.

En outre, cela n'empêche pas GM de se montrer plus optimiste que précédemment pour les ventes annuelles de l'ensemble du secteur: il s'attend désormais à les voir ressortir dans le haut de la fourchette de 16 millions à 16,5 millions qu'il avait pronostiquée en janvier.

«Nous nous attendons à un automne solide pour GM et l'ensemble du secteur», a commenté Kurt McNeil, vice-président en charge des ventes américaines de GM. «Les fondamentaux pour les achats de voitures, comme le niveau de l'emploi et les prix de l'énergie, sont bons, la confiance des consommateurs est au plus haut depuis la récession, et les investissements des entreprises augmentent», a-t-il souligné.

«Août est un mois important pour les concessionnaires qui ont besoin d'écouler leurs modèles 2014 pour faire de la place aux nouveaux stocks 2015», commente aussi Jessica Caldwell, une analyste de edmunds.com. «Les ondes des télés et des radios sont remplies de publicités pour ces ventes de déstockage, et cela aide à mettre les consommateurs hésitants en mode "achat"», ajoute-t-elle.

Cela a notamment permis au numéro quatre du marché Chrysler (groupe Fiat-Chrysler) d'enregistrer son meilleur mois d'août depuis 2002: ses ventes ont bondi de 20% à 198 379 unités, dépassant la progression de 15,1% prévue par edmunds.com.

Chrysler s'est félicité en particulier des performances de ses marques de 4x4 et véhicules utilitaires sportifs Jeep (+49%) et de pickups RAM (+39%). GM a aussi mis en avant ses ventes de camionnettes (+18%).

Le troisième grand constructeur américain Ford (F), numéro 3 du marché, affiche pour sa part une progression plus modeste, de 0,4% à 222 174 véhicules, mais parle néanmoins de son meilleur mois d'août en huit ans.

Les constructeurs asiatiques ont aussi généralement fait état de bonnes ventes aux États-Unis, avec notamment une hausse de 6,3% à 246 100 unités pour le japonais Toyota, numéro deux du marché, qui parle de son meilleur mois d'août jamais enregistré aux États-Unis.

Les ventes ont aussi progressé de 11,1% pour Honda, 11,5% pour Nissan, et même de 22,4% pour Subaru et 28,5% pour Mitsubishi.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer