Yahoo!: le dépôt des offres de rachat repoussé d'une semaine

Le groupe semble dans une situation de plus... (PHOTO KAREN BLEIER, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le groupe semble dans une situation de plus en plus difficile, faute d'avoir réussi à se relancer sous la houlette de sa directrice générale, Marissa Mayer, arrivée en 2012.

PHOTO KAREN BLEIER, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
San Francisco

Le groupe internet américain Yahoo! a repoussé d'une semaine, au 18 avril, la date limite de dépôt d'offres préliminaires pour les candidats au rachat de certains de ses actifs, rapporte vendredi le site internet américain Re/Code.

Ce serait la veille de la date fixée par le groupe pour dévoiler ses résultats du premier trimestre, le 19 avril après la clôture de Wall Street.

Contacté par l'AFP, Yahoo! n'a pas voulu faire de commentaire.

Le groupe semble dans une situation de plus en plus difficile, faute d'avoir réussi à se relancer sous la houlette de sa directrice générale, Marissa Mayer, arrivée en 2012.

Le fonds activiste Starboard Value a décidé de réclamer, à la prochaine assemblée générale, le remplacement de l'intégralité du conseil d'administration.

Pour tenter de calmer ses investisseurs mécontents, Yahoo! a déjà annoncé début février une restructuration qui va réduire ses effectifs de 15%, et il n'écarte plus la cession d'aucun actif, y compris son coeur d'activité.

D'après l'agence Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, le géant des télécoms Verizon, qui a déjà racheté récemment AOL et a indiqué à plusieurs reprises dans le passé qu'il pourrait être intéressé par certains actifs en ligne de Yahoo!, aurait bien décidé de déposer une offre, de même que des sociétés d'investissement comme Bain et TPG.

L'autre poids lourd américain des télécoms, AT&T, le câblo-opérateur Comcast et le groupe informatique Microsoft auraient décidé en revanche de ne pas faire d'offre, tandis que le groupe internet Google et l'éditeur Time Inc réfléchiraient encore, ajoute Bloomberg.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer