Apple part à la conquête de la Chine avec ses iPhones

China Mobile, le premier opérateur de téléphonie mobile en Chine, a démarré... (Photo David Paul Morris, Bloomberg)

Agrandir

Photo David Paul Morris, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SHANGHAI

China Mobile, le premier opérateur de téléphonie mobile en Chine, a démarré vendredi la vente de l'iPhone d'Apple dans tout le pays, le groupe américain espérant bénéficier des millions de clients dont se prévaut le groupe chinois.

China Mobile compte quelque 760 millions de clients en Chine, premier marché mondial de la téléphonie mobile, où Apple réalise 10% de son chiffre d'affaires.

Ses iPhones étaient jusqu'à présent proposés seulement par deux opérateurs de moindre taille que China Mobile, China Unicom et China Telecom. Et ils n'étaient pas compatibles avec le réseau de troisième génération de China Mobile en raison d'une norme technique différente.

China Mobile a mis en vente les deux derniers modèles, le 5S et le 5C. Le 5S est proposé à un prix similaire que celui pratiqué par China Unicom. Dans les dix boutiques Apple de Chine continentale, les appareils sont commercialisés à un prix identique, que le client choisisse pour opérateur China Unicom ou China Mobile.

Le géant chinois a en outre obtenu en décembre une licence pour développer son réseau 4G, qui offrira un début plus rapide et plus fluide pour promouvoir l'iPhone.

Dans une agence China Mobile, au centre de Shanghai, Jiang Yong est venu chercher un iPhone 5S qu'il avait commandé.

«Le prix parait un peu élevé au premier abord, mais c'est le tout dernier modèle de l'iPhone, doté de la technologie dernier cri. C'est excitant et irrésistible», déclare-t-il à l'AFP.

À Nanjing (est), plus de 200 personnes patientaient devant une agence China Mobile depuis le petit matin, formant une queue de 40 mètres, selon le microblog d'un témoin.

L'accord conclu en décembre entre Apple et China Mobile, et entré en vigueur en pleine période des achats du Nouvel an chinois, devrait permettre à l'américain de doper ses ventes de téléphones intelligents dans le pays.

Mais pour les analystes, il est sans doute trop tard pour qu'Apple puisse s'imposer de manière décisive face à la domination écrasante de son concurrent sud-coréen, Samsung, détenteur d'une part de marché de 18% pour les téléphones intelligents en Chine selon le cabinet Aanalysis; la part d'Apple est de seulement 3%.

Au troisième trimestre 2013, l'américain n'arrivait qu'en 8e place pour les téléphones multifonctions, dépassé par Samsung et six fabricants chinois.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer