• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Marée noire: la Cour suprême des É.-U. refuse la plainte de BP 

Marée noire: la Cour suprême des É.-U. refuse la plainte de BP

Onze travailleurs ont été tués quand la plateforme... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Onze travailleurs ont été tués quand la plateforme Deepwater Horizon a explosé au large de la Louisiane le 20 avril 2010, provoquant le pire déversement de pétrole en eau profonde de l'histoire des États-Unis.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Cour suprême des États-Unis a refusé lundi de se saisir d'un recours du groupe pétrolier BP qui affirmait avoir été contraint de payer des centaines de millions de dollars à des entreprises après la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique.

Après l'avoir examinée à huis clos, les neuf juges ont annoncé, dans un document, avoir rejeté la plainte du géant pétrolier britannique. Celui-ci contestait le règlement d'une plainte en nom collectif d'entreprises se plaignant des répercussions de la catastrophe écologique sur leur activité économique.

La haute Cour s'est contentée d'expliquer brièvement qu'elle se rangeait à l'avis de la Chambre de commerce des États-Unis, de sa branche de la région de Mobile (Mississippi), dans le golfe du Mexique, et d'une fédération d'industries allemandes qui, toutes, soutenaient les entreprises plaignantes.

Elle a ajouté qu'elle rejetait les arguments de BP qui affirmait, dans son recours, que les «supposées pertes des entreprises plaignantes ne pouvaient pas être légitimement reliées» à la marée noire.

Cette décision représente un important revers pour BP, auquel la marée noire de 2010 coûte très cher.

Le groupe britannique a dû débourser jusqu'à présent 36,3 milliards de dollars en amende, en compensation aux particuliers, entreprises et autorités locales et en participation aux opérations de nettoyage des côtes.

BP a été jugé en outre responsable en septembre, par un juge de Louisiane (sud), de «graves négligences» ayant conduit à la marée noire de 2010, ce qui l'expose à une nouvelle amende qui pourrait atteindre 18 milliards de dollars.

Jusqu'à deux millions de barils de brut se sont déposés au fond du Golfe du Mexique, sur les cinq millions écoulés lors de la marée noire d'avril 2010 provoquée par l'explosion d'une plate-forme exploitée par BP, selon une nouvelle étude publiée fin octobre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer