• Accueil > 
  • Affaires 
  • > Infrastructures: plus d'argent neuf à Québec qu'à Montréal 

Infrastructures: plus d'argent neuf à Québec qu'à Montréal

Vue aérienne sur l'échangeur Turcot.... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Vue aérienne sur l'échangeur Turcot.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec une campagne électorale imminente, le gouvernement Marois prévoit 2,5 fois plus d'argent neuf pour les dépenses d'infrastructures à Québec qu'à Montréal, qui recevra 25 millions pour l'expansion du Musée Pointe-à-Callière dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, ne souhaite pas commenter l'écart du financement entre la métropole et la capitale provinciale. Il souligne toutefois qu'il continuera à négocier avec Québec pour que Montréal reçoive une enveloppe représentative de son poids.

Sur l'ensemble du budget provincial d'infrastructures, l'île de Montréal reçoit 34,2 des 90,8 milliards de dollars, soit 37,7 % du budget total. Montréal représente 25 % de la population du Québec et 35 % de l'économie (PIB nominal) de la province.

«Il en manque [du financement], précise le maire. Est-ce qu'on s'en contentera? Non. Mais c'est une bonne base de négociation.»

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain ne fait pas grand cas de cet écart en matière d'argent neuf en infrastructures. «Avec l'échangeur Turcot et les grands hôpitaux universitaires, il y a beaucoup d'argent en route [dans des projets d'infrastructures à Montréal]», dit Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM, qui souhaite que le prochain budget provincial aborde le rôle «de l'autoroute Métropolitaine comme artère de transport stratégique».

Le gouvernement du Québec a profité du budget pour reconduire une enveloppe annuelle de 25 millions octroyée à Montréal pour «des services spécifiques découlant de son rôle de métropole». «Nous sommes satisfaits que le budget reconnaisse le rôle particulier de Montréal comme métropole», dit Michel Leblanc.

Un projet particulier

Le seul projet d'infrastructures montréalais qui recevra de l'argent neuf: la création de la Cité de l'archéologie et de l'histoire du Canada au Musée Pointe-à-Callière. Un projet dont le financement n'est pas complété. Québec promet 25 millions, mais Ottawa, la Ville de Montréal et la Fondation Pointe-à-Callière seront sollicités pour les 75 millions manquants.

Dans son budget, le gouvernement Marois rappelle aussi les 100 millions déjà prévus en dépenses d'infrastructures pour 3 grands projets à l'occasion du 375e anniversaire de Montréal en 2017: le nouveau pavillon du Musée des beaux-arts, le réaménagement de la Place des nations et la construction d'une promenade au parc Jean-Drapeau, ainsi que la bonification des activités du site Espace pour la vie.

- Avec Annabelle Blais




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer