Un fossile vieux de 375 millions d'années remis au Musée canadien de la nature

La découverte de ce fossile a considérablement augmenté... (Photo Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

La découverte de ce fossile a considérablement augmenté les connaissances sur la transition évolutionnaire des créatures à nageoires aux animaux pourvus de membres, juge le Musée.

Photo Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
OTTAWA

Un fossile d'un poisson primitif vieux de 375 millions d'années a été remis au Musée canadien de la nature, a annoncé celui-ci, mardi.

Le «Tiktaalik» montre aussi des caractéristiques de la première créature à quatre pattes. Il avait une tête plate et un cou comme les tétrapodes, mais possédait aussi des nageoires, des écailles et des ouïes comme les poissons.

La découverte de ce fossile a considérablement augmenté les connaissances sur la transition évolutionnaire des créatures à nageoires aux animaux pourvus de membres, juge le Musée.

Des scientifiques américains avaient découvert le fossile dans le sud de l'île Ellesmere, en 2004.

Le Tiktaalik figure parmi un groupe de fossiles découverts dans le Grand Nord canadien qui ont été remis au Musée canadien de la nature par des scientifiques américains.

Le Musée s'est vu remettre une soixantaine de spécimens de «Tiktaalik roseae», dont trois ou quatre possèdent un crâne, des épaules et des nageoires. Le lot comprend aussi quelque 120 pièces de deux autres spécimens types de crossoptérygiens fossiles, tous remontant au Dévonien tardif.

«Maintenant que nos principales recherches sont complétées, le retour de ces fossiles au Canada, avec un accès par le Musée canadien de la nature, rend de nouvelles découvertes possibles par d'autres scientifiques qui se posent des questions à propos de l'évolution de la vie», a déclaré, par voie de communiqué, un des scientifiques américains, Edward Daeschle.

Les fossiles seront entreposés au musée, à Gatineau, au nom du gouvernement du Nunavut.

«Le Musée canadien de la nature est heureux d'accepter ces fossiles pour études scientifiques futures, où ils seront conservés avec les collections du Nunavut », a déclaré Mark Graham, le vice-président de la Recherche et des Collections du musée.

Le nom a été proposé par des aînés inuits au Nunavut. Tiktaalik est un mot en inuktitut signifiant lotte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer