Le CUSM envisage de couper dans ses effectifs et fermer des lits

Le site Glen du CUSM, dans Notre-Dame-de-Grâce.... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

Le site Glen du CUSM, dans Notre-Dame-de-Grâce.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Seulement huit mois après son ouverture, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) doit composer avec des compressions, selon ce qu'a appris le quotidien The Gazette.

En raison d'une directive du gouvernement québécois, le CUSM jongle avec des scénarios combinant des fermetures de lits et des compressions de personnel au sein même du superhôpital (site Glen dans Notre-Dame-de-Grâce) mais aussi à l'hôpital Général de Montréal, à celui de Lachine, et à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal.

On ignore encore le nombre de lits en moins que comptera l'institution. Mais le ministère de la Santé et des Services sociaux a indiqué que le centre sera financé en fonction d'un taux d'occupation de 85% des lits. Or, le taux d'occupation moyen à McGill est de 91%.

Une coupure de 15% par exemple pourrait se traduire par une fermeture de 125 lits pour l'ensemble des sites. Mais un autre scénario parle de 60 lits en moins, ce qui fait qu'il y aurait 770 lits.

Les compressions seraient d'environ 35 millions de dollars pour l'année financière 2015-2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer