Couillard minimise l'importance de la manif d'extrême-droite

« Je ne leur donnerais pas plus d'attention qu'ils... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE)

Agrandir

« Je ne leur donnerais pas plus d'attention qu'ils ne méritent », a lancé le premier ministre Philippe Couillard.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(QUÉBEC) Philippe Couillard a minimisé l'importance d'une manifestation de deux groupes d'extrême-droite dans les rues de Québec, samedi. Ses ministres ont dit souhaiter que la contre-manifestation de groupes d'extrême-gauche ne mène pas à de la casse.

À son arrivée au congrès du Parti libéral, samedi matin, M. Couillard n'a pas voulu commenter le rassemblement organisé par La Meute et la Storm Alliance.

« Je ne leur donnerais pas plus d'attention qu'ils ne méritent », a-t-il simplement lancé.

Le « rassemblement citoyen » vise à contester la commission « la commission sur la discrimination et le racisme systémique imposée par les libéraux du gouvernement Couillard », selon le site de la Storm Alliance. Il vise aussi à contester le niqab et la burqa.

La police de Québec est sur le qui-vive. Une contre-manifestation de groupes « antifascistes » doit se dérouler en même temps que la marche.

Le 20 août, une manifestation de La Meute avait donné lieu à un affrontement avec des militants d'extrême-gauche.

Les ministres libéraux ont dit souhaiter que les deux marches se déroulent pacifiquement.

« Je ne suis pas tolérant aux intolérants et je ne suis surtout pas tolérant aux débordements », a illustré le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx.

« Personne n'aime ça, a convenu Kathleen Weil, qui a longtemps été ministre de l'Immigration. On compte beaucoup sur les forces de sécurité pour bien protéger tout le monde et s'assurer qu'on puisse avoir un débat serein sur ces questions de diversité. »

Quant à Pierre Moreau, il s'est dit en « total désaccord » avec les opinions des groupes comme La Meute et la Storm Alliance. Mais il a également reconnu leur droit à exprimer leurs idées.

« Je ne respecte pas l'opinion de ces groupes-là, a-t-il dit. Mais quand on accepte de vivre en démocratie, on accepte que toutes les idées s'expriment dans une société. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer