Vol de documents: le PQ appelle la police, la CAQ défend les transfuges

Agnès Maltais dit détenir des preuves démontrant que... (Photo Jacques Boissinot, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Agnès Maltais dit détenir des preuves démontrant que deux employées de la CAQ auraient dérobé 34 documents du PQ avant de changer d'allégeance politique, en 2011.

Photo Jacques Boissinot, Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Coalition avenir Québec s'est portée à la défense de deux employées transfuges que le Parti québécois accuse d'avoir volé des documents « stratégiques », samedi. Une intervention qui est survenue après que les troupes de Jean-François Lisée eurent annoncé leur intention de porter plainte à la police.

Jeudi, la députée péquiste Agnès Maltais a accusé Lyne Harpin et Nicole Savard de s'être approprié des documents confidentiels avant de quitter le PQ pour la CAQ. Le parti de François Legault a répliqué vendredi en intentant une poursuite en diffamation contre Mme Maltais.

Puis, samedi, le PQ a lancé une nouvelle salve en annonçant son intention de saisir la police de l'affaire.

«Suite aux efforts de récupération, il a été possible de constater que les employées transfuges s'étaient accaparés de documents nominatifs, confidentiels, stratégiques et électoraux, peut-on lire dans le communiqué du PQ. Également, les relevés informatiques indiquent qu'une des employées en question a tenté d'accéder au système informatique du Parti Québécois pendant et après son passage à la CAQ.

« Dans les prochains jours, le Parti Québécois déposera donc une plainte au service de police concerné pour vol de documents», précise le parti.

Pour le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel, cette nouvelle offensive prouve que le PQ est « désespéré ».

« C'est extrêmement triste de voir jusqu'à quel point le PQ veut profiter d'une situation qui s'est passée il y a cinq ou six ans », a-t-il affirmé.

Il s'est également porté à la défense de Lyne Harpin et de Nicole Savard, avec qui le chef François Legault a posé en matinée, signe de son appui.

« Lyne Harpin et Nicole (Savard), je leur donnerais mon compte de banque et mon coffret de sûreté, a affirmé M. Bonnardel. Jamais, jamais je ne croirai que ces deux femmes ont volé des documents. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer