Une aide promise aux parents d'enfants lourdement handicapés

Québec annonce qu'il bonifiera de façon substantielle l'aide aux parents qui... (Photo archives AP)

Agrandir

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Québec annonce qu'il bonifiera de façon substantielle l'aide aux parents qui s'occupent eux-mêmes de leurs enfants lourdement handicapés dont l'état nécessite une présence constante.

La ministre déléguée à la Santé, Lucie Charlebois, a annoncé vendredi la mise en place d'une mesure d'aide supplémentaire à ces familles à compter de septembre, aide qui sera rétroactive au mois d'avril.

Le dossier avait été projeté à l'avant-scène par des sorties de parents exaspérés de voir que les familles d'accueil recevaient des sommes considérables pour s'occuper de ces enfants alors que les parents qui choisissaient de s'en occuper eux-mêmes n'obtenaient qu'un maigre soutien nettement insuffisant.

«L'argent dont on parle aujourd'hui, ça va leur permettre de respirer un petit peu parce que ces mères-là, souvent, ne peuvent pas quitter pour aller sur le marché du travail (...) en raison des situations complexes avec leur enfant», a déclaré la ministre Charlebois.

Le comité interministériel chargé de se pencher sur le dossier a élaboré une grille d'analyse qui détaille l'ensemble des montants versés sous forme d'aide à domicile, de soutien direct, de crédits d'impôt divers pour en conclure que l'écart entre l'aide versée aux familles d'accueil et celle accordée aux parents se situe à près de 13 000 $ par année.

«Ils nous ont dit que c'est à peu près ce qu'ils veulent combler», a indiqué Marie-Ève Tétreault, porte-parole de l'organisme Parents jusqu'au bout, en entrevue avec La Presse Canadienne.

«Ils nous ont dit que ça ne bougerait pas beaucoup et que ça va ressembler à ça.»

Bien que Parents jusqu'au bout considère que ce montant est sous-estimé, il se dit extrêmement heureux de voir que Québec est prêt à combler un écart de cette ampleur.

«On est contentes, a déclaré Mme Tétreault, visiblement très heureuse. On est quand même satisfaites. C'est sûr que ça va nous aider, que ça va régler beaucoup de problèmes.»

«Est-ce qu'on souhaitait un peu plus? Oui, mais en même temps on est quand même conscientes que c'est déjà un grand pas», a-t-elle indiqué, ajoutant qu'elle avait confiance de voir le tout se concrétiser.

«Ils nous ont affirmé qu'ils allaient de l'avant, que c'était coulé dans le béton et que l'on aurait cette aide-là.»

Les critères d'admissibilité et le mode de fonctionnement du programme restent à être annoncés, mais Parents jusqu'au bout estime que 2000 familles pourraient être admissibles, ce qui représenterait une enveloppe d'un peu moins de 26 millions $ par année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer