Québec veut interdire le réemballage des aliments dans les épiceries

Le Ministère compte 275 inspecteurs chargés de veiller... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Ministère compte 275 inspecteurs chargés de veiller à la salubrité des aliments. Leur travail serait facilité si on interdisait le réemballage des produits, selon le ministre.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard envisage d'interdire le réemballage des produits alimentaires dans les épiceries.

Le ministre de l'Agriculture, Pierre Paradis, a donné instruction à ses fonctionnaires d'étudier cette mesure, jeudi. Il a ainsi réagi à la diffusion d'un reportage montrant que plusieurs épiciers changent les étiquettes pour que la viande ait l'air plus fraîche qu'elle l'est réellement.

« Nos producteurs produisent des viandes de qualité, les consommateurs ont le droit de manger des produits de qualité, et il n'y a pas de place pour les tricheurs entre les deux », a déclaré le ministre, jeudi matin.

Une équipe de Radio-Canada a révélé que les employés d'un magasin IGA enlèvent chaque matin la viande des étalages et en retire l'emballage. On sent alors les produits avant de décider de les remettre sur les tablettes, avec un nouvel emballage.

Des cas comme ceux-ci étaient déjà connus, a convenu le ministre Paradis, puisque des établissements avaient déjà été mis à l'amende.

« Cette pratique-là dure depuis un certain temps parce qu'il y a des infractions qui ont été commises et des gens qui ont été condamnés. Maintenant, est-ce qu'elle s'est généralisée depuis quelque temps ? On pense que oui. »

« Ça a pris des proportions qui deviennent alarmantes », a-t-il ajouté.

Le Ministère compte 275 inspecteurs chargés de veiller à la salubrité des aliments. Leur travail serait facilité si on interdisait le réemballage des produits, selon le ministre.

L'inspection des aliments est régie à la fois par la loi provinciale et par la loi fédérale. M. Paradis discutera de la question avec son homologue à Ottawa, Gerry Ritz, lors d'une rencontre qui aura lieu vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer