Michel Brûlé veut devenir chef du Parti québécois

Michel Brûlé a élaboré une ébauche de programme et... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Michel Brûlé a élaboré une ébauche de programme et critique sévèrement des politiciens et anciens politiciens de tous les partis politiques.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'éditeur et ancien candidat à la mairie de Montréal Michel Brûlé se présentera à la course à la direction du Parti québécois et veut rebaptiser le nom de la formation souverainiste «Parti Amérique française».

Dans une lettre ouverte qu'il a publiée aujourd'hui sur un site internet, M. Brûlé élabore une ébauche de programme et critique sévèrement des politiciens et anciens politiciens de tous les partis politiques. À cet égard, il n'est particulièrement pas tendre envers l'ancien premier ministre du Québec Jean Charest.

«L'obsession qu'avait Charest pour affaiblir le Québec, voire le détruire, ne s'est pas arrêtée là. Quand il était premier ministre, la Caisse de dépôt a perdu 50 milliards de dollars. Où est passé cet argent? On veut des réponses. Il faut savoir que la Caisse de dépôt et Hydro-Québec sont nos deux principaux leviers économiques. Imaginez, quel traître! Un jour, il va payer! », écrit M. Brûlé. 

En entrevue avec La Presse, l'éditeur connu pour ses propos colorés a poursuivi sa lancée. «La Caisse de dépôt a perdu 50 milliards, mais ce n'est pas seulement à cause du papier commercial. On n'a pas juste brûlé 50 milliards. Moi, si j'échappe 20$ à terre, il y a quelqu'un qui le ramasse. Donc le 50 milliards est allé quelque part», a-t-il affirmé.

M. Brûlé se questionne aussi sur la somme gagnée par le premier ministre actuel du Québec Philippe Couillard lors de son passage comme médecin en Arabie saoudite.

«Il a affirmé pendant la dernière campagne électorale que ses avoirs étaient de 600 000 $. Nous prenait-il pour des imbéciles ? (...) Selon moi, il est sorti de ce pays totalitaire et tyrannique avec au moins six millions de dollars dans ses poches. De deux choses l'une: ou bien il a de sérieux problèmes de jeu et de consommation, ou bien c'est un fieffé menteur», écrit l'éditeur dans sa lettre ouverte. 

Les politiciens souverainistes sont aussi fortement critiqués par l'éditeur montréalais. Ainsi, dit-il, l'intégrité était pour l'ancienne première ministre péquiste Pauline Marois son talon d'Achille. Pour le député de Québec solidaire dans la circonscription de Mercier, Amir Khadir, il lui demande de divulguer ses revenus et de définir ce qui l'anime le plus entre sa «passion pour le Québec ou (sa) haine pour Israël». 

«Khadir et Charest se sont toujours entendus comme larrons en foire et la soeur de Françoise David est ministre libérale. Plus louche que ça, tu meurs!», a-t-il ajouté. 

Quelques mesures proposées par Michel Brûlé

* Que le président de l'Assemblée nationale soit un Amérindien «vêtu en costume d'époque»; 

* Construire des routes et des infrastructures garanties 25 ans «comme en Allemagne»; 

* Payer les urgentologues à l'heure plutôt qu'à l'acte et permettre aux infirmières de traiter des blessures comme des fractures de bras «après les résultats des radiographies»;

* Diminuer le salaire des travailleurs de construction. «72 $ de l'heure pour certains, c'est du délire».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer