Plusieurs semaines en fauteuil roulant pour PKP

Pierre Karl Péladeau à l'hôpital de Sherbrooke le... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau à l'hôpital de Sherbrooke le 20 mai.

Photo tirée de Facebook

La Presse Canadienne
Sherbrooke

Pierre Karl Péladeau devra vraisemblablement se déplacer en fauteuil roulant pendant les trois prochains mois.

Selon l'orthopédiste Bernard Larue, du Centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke (CHUS), le député péquiste de Saint-Jérôme ne peut ni se porter sur sa jambe droite ni se servir de son bras droit pour utiliser des béquilles ou une marchette.

M. Péladeau a subi de nombreuses fractures lors d'un accident de vélo survenu dimanche dans les Cantons-de-l'Est, notamment du côté droit de son corps et au niveau de la ceinture scapulaire (épaule), du thorax et de la ceinture pelvienne. Plus précisément, la clavicule, l'omoplate, plusieurs côtes, une partie du bassin et le sacrum ont été touchés.

M. Péladeau, qui portait son casque lors de l'accident, a aussi subi une légère blessure crânienne, mais il ne montrerait pas de signes de séquelles à ce niveau.

Toutes ses blessures seront traitées de façon non chirurgicale et l'évolution se fait bien, selon le docteur Larue. Il entrevoit une bonne récupération qui nécessitera néanmoins du temps et de la réadaptation.

«Le patient collabore très bien à ses soins, de façon exemplaire. Il a une très bonne tolérance à la douleur également et toute l'équipe travaille fort, ici au CHUS, pour lui permettre une récupération la plus rapide possible», a dit l'orthopédiste lors d'une conférence de presse, mercredi.

Pierre Karl Péladeau pourrait donc rester hospitalisé de quelques jours à une semaine, avant de retourner chez lui afin de récupérer. Trois mois seront nécessaires pour la guérison des fractures et il faudra peut-être un peu plus de temps pour une guérison complète.

Entre-temps, le député pourrait entreprendre ses fonctions à l'Assemblée nationale, selon le docteur Larue.

«Effectivement, c'est une des choses qu'il a mentionnées le plus rapidement, il nous a dit qu'il voulait être de retour à ses fonctions. (...) Je pense qu'il pourrait retourner plus rapidement, en autant que la mobilisation et l'accès au lieu, au parlement, se fasse bien et qu'il tolère la position assise suffisamment longtemps pour être en chambre», a-t-il dit.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer