Souveraineté: le fruit constitutionnel au congélateur

L'histoire a l'habitude d'humilier ceux qui essaient de la prédire. Quand on examine les sondages sur la souveraineté, on ne trouve peut-être pas de pronostic. Mais un diagnostic s'impose: nous sommes dans l'ère du pessimisme. Et c'est vrai autant pour ceux qui veulent réformer la fédération que pour ceux qui veulent en sortir.

Aux yeux des Canadiens, le fruit constitutionnel n'a pas encore fini de mûrir. En fait, il semble qu'on l'ait rangé au congélateur, révèlent deux sondages commandés par l'Association d'études canadiennes (AEC). Les Québécois - tant les souverainistes que les fédéralistes - veulent des changements constitutionnels mais ne croient pas qu'ils les obtiendront. Et les Canadiens pensent la même chose (voir tableau ci-contre).

Le constitutionnaliste et ex-député péquiste Daniel Turp l'a constaté en février dernier. À une conférence sur la Quebec question à Toronto, il a sondé les intellectuels et les politiciens dans la salle. Qui voudrait reprendre les négociations constitutionnelles? Quelques mains se sont levées. «Je pouvais les compter sur les doigts d'une main», se souvient-il.

Mais cela ne galvanise pas les souverainistes. En 2008, selon un sondage Léger Marketing commandé par Le Devoir, 40% des électeurs du PQ pensaient que le Québec ne deviendrait jamais un pays. Près de la moitié d'entre eux souhaitaient même que le PQ cherche d'abord à améliorer son statut dans le Canada.

Malgré tout, les intentions de vote pour la souveraineté restent étonnamment stables depuis quelques années. «Les Québécois et les Canadiens ressemblent à un vieux couple», illustre Jack Jedwab, directeur général de l'AEC. Ils ont un mariage insatisfaisant et qui ne semble pas s'améliorer, mais dans lequel ils restent.

Pour le statu quo, les Québécois? La réponse varie selon les sondages. Pas moins de 70% des Québécois veulent que le gouvernement provincial reprenne les négociations constitutionnelles, selon un sondage commandé le mois dernier par l'Association internationale des études québécoises. Mais un récent sondage de l'AEC soutient le contraire. Presque la même proportion (67%) de Québécois se disent «fatigués» du débat sur l'unité nationale.

Jack Jedwab y décèle le début d'une «ère postconstitutionnelle». «Dire à Ottawa qu'on doit modifier la Constitution pour éviter que le Québec se sépare, ce n'est peut-être plus une stratégie de négociation réaliste», soutient-il. La difficulté vient aussi de la procédure d'amendement constitutionnel, devenue encore plus complexe depuis Charlottetown, comme l'a déjà démontré le constitutionnaliste José Woehrling,

D'où ce paradoxe. Les souverainistes sont pris dans un système fédéral dont ils ne veulent plus. Les tentatives de réforme risquent de créer une crise. Pour éviter de raviver la flamme, les fédéralistes choisissent le statu quo, ce qui entretient les braises du mécontentement.

Jean-François Lisée y voit un cycle normal. «Comme disait Jacques Parizeau, un peuple ne peut pas être toujours tendu comme une corde de violon. On a un problème dans la maison, mais on est quand même capable d'y vivre. C'est une question d'attention.»

***

Liens suggérés

Sondages de l'Association d'études canadiennes (AEC) http://www.cyberpresse.ca/html/1230/Jedwab-PostConstitutionnalEra.doc

Étude des sociologues Claire Durand et François Yale sur l'évolution des sondages sur la souveraineté de 1976 à 2008 http://www.cyberpresse.ca/html/1230/Durand1976-2008.pdf

Étude des sociologues Claire Durand, François Yale et Mélanie Deslauriers sur l'évolution de l'appui à la souveraineté de 1976 à 2010 http://www.cyberpresse.ca/html/1230/Durand1976-2010.pdf

Sondage Léger Marketing sur le rapatriement de la constitution canadienne, commandé par l'Association internationale d'études québécoises

http://www.scribd.com/doc/87050221/Sondage-30-ans-apres-le-rapatriement

Sondage de l'Union des artistes du Québec sur la souveraineté

http://goo.gl/GRSf7

Sondage Léger Marketing-Le Devoir: "Division chez les électeurs péquistes"

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/186813/sondage-leger-marketing-le-devoir-division-chez-les-electeurs-pequistes

Conférence sur la "Quebec Question", organisée le 7 février 2012 à l'Université de Toronto

http://quebecquestionconference.ca/

"Après 30 ans, l'état des lieux" : conférence sur la rapatriement de la constitution, 12 au 14 avril 2012, organisé par l'Association internationale d'études québécoises

http://rapatriement30ans.ca/

"Un regard sur notre Constitution 30 ans plus tard : l'influence de la Constitution canadienne et de la Charte des droits et libertés sur nos législations et identités et sur le fédéralisme": conférence organisée par l'Association d'études canadiennes, les 17 et 18 avril 2012 à Ottawa

http://goo.gl/s8359




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer