Maxime Bernier annule la sortie de son livre

Le député conservateur Maxime Bernier.... (PHOTO ARCHIVES La Presse canadienne)

Agrandir

Le député conservateur Maxime Bernier.

PHOTO ARCHIVES La Presse canadienne

(Ottawa) Le député conservateur de Beauce Maxime Bernier a décidé d'annuler la sortie de son livre prévue cet automne en raison du malaise qu'a suscité dans les rangs conservateurs la publication la semaine dernière d'un chapitre du bouquin à venir.

Dans ce chapitre, qui portait sur la croisade qu'il a menée durant la course au leadership contre la gestion de l'offre -  son cheval de bataille durant la campagne au leadership - M. Bernier a notamment affirmé que le vainqueur de la course, Andrew Scheer, a remporté la victoire grâce à l'appui de «faux conservateurs» au Québec qui ont acheté des cartes de membres pour lui barrer la route, principalement des agriculteurs.

Dans le livre, intitulé Faire de la politique autrement : Ma vision du Canada, Maxime Bernier a aussi réitéré sa vive opposition à la gestion de l'offre pour les produits laitiers, les oeufs et la volaille, même si le Parti conservateur demeure officiellement en faveur de cette politique adoptée dans les années 1970.

M. Bernier n'a pas accordé d'entrevue mercredi, mais il a confirmé sa décision dans une série de gazouillis.

«Comme tout le monde le sait, je suis en politique pour défendre des idées. Je voulais écrire un livre expliquant ce en quoi je crois et pourquoi. Contrairement à ce que certains commentateurs ont dit la semaine dernière, ce n'est pas un livre sur la campagne à la chefferie. Ce n'est pas un livre à propos de ma défaite. Il y avait trois paragraphes concernant la course à la chefferie sur 30 pages dans le chapitre rendu public la semaine dernière par mon éditeur», a écrit le député conservateur.

«Je me rends compte que tout ce que j'écris sera toujours interprété comme une tentative de créer de la division et de contester notre chef. Ce livre et les idées qu'il contient sont très importants pour moi. Mais ce n'est pas le bon moment pour le publier.        

«Après mûre réflection (sic), dans le but de maintenir l'harmonie au sein de notre parti, j'ai décidé de reporter sa publication indéfiniment. Je n'ai qu'une priorité : battre Justin Trudeau et élire un gouvernement conservateur majoritaire, avec Andrew Scheer comme PM, en 2019.»

Dans les rangs conservateurs, la publication de ce chapitre a provoqué un véritable malaise au moment où les troupes ont les yeux rivés sur les prochaines élections fédérales et que les appuis au Parti conservateur grimpent dans les intentions de vote.

Des sources conservatrices ont confirmé à La Presse que M. Bernier a annoncé sa décision d'annuler la sortie de livre durant la réunion hebdomadaire du caucus mercredi matin. Une troisième source a indiqué que M. Bernier a pris plusieurs de ses collègues par surprise en abordant de front cette question et en annonçant qu'il annulait la sortie de son livre dès le début de la séance réservée aux questions.

Selon nos informations, le député de Beauce, reconnu pour ses idées en faveur du libre marché et de la concurrence, a été applaudi tout de suite après sa déclaration, signe que les députés souhaitent tourner la page rapidement sur cette épisode.

À l'issue de la réunion du caucus conservateur, mercredi, plusieurs députés semblaient heureux de la tournure des événements.

Interrogé à savoir si Maxime Bernier a pris la bonne décision, le député Pierre Paul-Hus a déclaré : «Absolument parce qu'actuellement il est membre de notre caucus.  Les membres du caucus n'étaient pas d'accord. Ce n'est pas le temps de faire ça. S'il a le goût de faire un livre, il devrait le faire durant la retraite».

«Je pense que c'était la meilleure décision qu'il fallait prendre», a renchéri la députée Sylvie Boucher.   

«Ce qu'on avait à dire à M. Bernier, on l'a dit au moment opportun. C'était dans le caucus. Et puis on est tous avec le regard porté sur l'élection en 2019 qu'on veut gagner pour le bien des Canadiens», a affirmé pour sa part le député Gérard Deltell.

Au bureau du chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, on n'a pas voulu commenter cette affaire.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer