Déplacements de Trudeau: une facture de 150 000 $ pour les élections partielles

En faisant campagne lors des élections partielles, le... (photo Adrian Wyld, la presse canadienne)

Agrandir

En faisant campagne lors des élections partielles, le premier ministre Justin Trudeau fait une entorse à une tradition de neutralité qu'avaient observée ses prédécesseurs Jean Chrétien, Paul Martin et Stephen Harper au cours des quelque 25 dernières années.

photo Adrian Wyld, la presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En insistant pour faire campagne durant les élections partielles qui ont eu lieu au pays depuis son arrivée au pouvoir en 2015, le premier ministre Justin Trudeau a engendré plus de 150 000 $ en frais d'utilisation des avions du gouvernement canadien. Mais le Parti libéral du Canada n'a remboursé aux contribuables qu'une fraction des coûts d'utilisation des Challenger durant les huit élections partielles qui ont eu lieu au cours des deux dernières années, selon des informations obtenues par La Presse.

Selon le ministère de la Défense, utiliser un... (PHOTO TIRÉE DE WIKIPEDIA) - image 1.0

Agrandir

Selon le ministère de la Défense, utiliser un appareil Challenger coûte environ 5000 $ l'heure.

PHOTO TIRÉE DE WIKIPEDIA

Jugeant cette situation inacceptable et inutilement onéreuse pour les contribuables, le Parti conservateur et le NPD pressent le premier ministre Justin Trudeau de mettre fin à cette pratique consistant à faire campagne durant les élections partielles, d'autant qu'il fait entorse à une tradition de neutralité qu'avaient observée ses prédécesseurs Jean Chrétien, Paul Martin et Stephen Harper au cours des quelque 25 dernières années. Ces anciens premiers ministres laissaient le soin à leurs ministres de faire campagne durant les élections partielles.

M. Trudeau en a fait sourciller plus d'un quand il a décidé de faire campagne lors de l'élection partielle qui a eu lieu le 24 octobre 2016 dans la circonscription de Medicine Hat-Cardston-Warner, bastion conservateur en Alberta. Compte tenu de ses fonctions, il ne peut pas voyager en utilisant un vol commercial pour des raisons de sécurité. Il doit prendre un avion du gouvernement, soit le Challenger, quand il voyage au pays.

Des documents du ministère de la Défense sur l'utilisation des Challenger obtenus par La Presse en vertu de la Loi sur l'accès à l'information démontrent que M. Trudeau et deux de ses adjoints ont volé à bord de cet avion pendant 8,5 heures pour effectuer le voyage entre Montréal, Medicine Hat, Lethbridge et Ottawa les 13 et 14 octobre 2016 pour appuyer le candidat libéral, Stan Sakamoto, durant cette élection partielle. Le jour du vote, le candidat libéral n'a récolté que 25,6 % des suffrages, loin derrière le candidat conservateur vainqueur, Glen Motz, qui a recueilli 69,9 % des voix.

5000 $ l'heure

Coût approximatif de l'utilisation d'un appareil Challenger, selon le ministère de la Défense

Résultat : la visite éclair de Justin Trudeau à Medicine Hat et Lethbridge durant l'élection partielle a coûté 42 500 $ aux contribuables. Selon nos informations, le Parti libéral a remis un chèque de 4472 $ au ministère de la Défense, soit environ 10 % de la facture totale, le 24 octobre 2016.

Au printemps, M. Trudeau a aussi fait campagne lors des élections partielles qui ont eu lieu dans cinq circonscriptions, soit Calgary Heritage et Calgary Midnapore en Alberta, Markham-Thornhill et Ottawa-Vanier en Ontario, et Saint-Laurent au Québec.

Selon nos informations, M. Trudeau et de proches collaborateurs ont pris un vol Ottawa-Calgary d'une durée de 4,2 heures le 1er mars 2017 afin de faire campagne dans la région de Calgary. Il s'est ensuite rendu à Victoria et Vancouver avant de rentrer vers Ottawa le 3 mars. En tout, 8,4 heures de vol ont été nécessaires pour qu'il puisse faire campagne dans la région de Calgary.

Trois semaines plus tard, M. Trudeau et de proches collaborateurs ont pris un vol Challenger pour se rendre à Toronto faire campagne dans Markham-Thornhill et pour ensuite mettre le cap vers Montréal pour donner un coup de pouce à la candidate libérale dans Saint-Laurent. En tout, le ministère de la Défense a calculé trois heures de vol. Résultat : M. Trudeau a eu recours à 11,4 heures de vol pour faire campagne, ce qui a coûté 57 000 $ aux contribuables.

Durant les récentes élections partielles qui ont eu lieu dans Lac-Saint-Jean et Sturgeon River-Parkland, dans la région d'Edmonton, en Alberta, M. Trudeau a de nouveau fait campagne en ayant recours au Challenger. Il a fait la liaison Ottawa-Bagotville-Edmonton-Ottawa. Le ministère de la Défense n'a pas encore dévoilé le nombre d'heures de vol, mais cela représente au moins une douzaine d'heures de vol en tout, soit une facture de quelque 60 000 $.

Le Parti libéral n'a pas encore remis son rapport de dépenses à Élections Canada pour les sept partielles tenues jusqu'ici en 2017. Le directeur des communications du Parti libéral, Braeden Caley, a confirmé dans un courriel à La Presse que le parti rembourserait une fraction des coûts, comme il le fait depuis 2016.

« Conformément à la procédure habituelle, le Parti libéral du Canada remboursera au gouvernement l'équivalent du voyage aller-retour du premier ministre en classe économique. Le parti assumera la responsabilité de tous les coûts justement considérés comme des dépenses électorales et comptabilisera ceux-ci de manière à respecter le plafond des dépenses électorales. Nous avons également suivi cette procédure lors des visites de M. Trudeau dans les circonscriptions où se sont déroulées des élections partielles plus tôt cette année, ainsi que dans Medicine Hat-Cardston-Warner lors de l'élection partielle de 2016 », a-t-il dit.

- Avec William Leclerc, La Presse




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer