Exclusif

Course à la direction du NPD: Boulerice restera neutre

Alexandre Boulerice, député de Rosemont-La Petite-Patrie et lieutenant politique... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Alexandre Boulerice, député de Rosemont-La Petite-Patrie et lieutenant politique du NPD au Québec, a expliqué que plusieurs des propositions mises de l'avant par les candidats sont prometteuses, mais aucun des aspirants ne s'est suffisamment démarqué pour faire pencher la balance en sa faveur.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) À quelques jours du début du vote des militants pour choisir un nouveau chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), le député de Rosemont-La Petite-Patrie et lieutenant politique du NPD au Québec, Alexandre Boulerice, confirme qu'il n'appuiera officiellement aucun des quatre candidats qui tentent de succéder à Thomas Mulcair.

M. Boulerice, qui avait lui-même songé à briguer la direction du NPD l'an dernier, estime que chacun des quatre candidats offre des qualités intéressantes et nécessaires pour diriger une formation politique. Mais il préfère opter pour la neutralité afin de faciliter la transition une fois que les quelque 124 000 membres du parti auront tranché la question de la direction.

Au départ, M. Boulerice avait choisi d'appuyer le député de la Colombie-Britannique Peter Julian pour devenir chef du NPD, mais ce dernier s'est retiré de la course en juillet faute d'appuis financiers suffisants. La semaine dernière, M. Julian a annoncé qu'il se rangeait derrière Jagmeet Singh, qui est député néo-démocrate à Queen's Park, en Ontario. Les autres candidats sont le député de la région de Rimouski Guy Caron, le député du nord de l'Ontario Charlie Angus et la députée du Manitoba Niki Ashton. Cette dernière était également candidate dans la course à la direction de 2012, remportée par Thomas Mulcair.

Propositions prometteuses

M. Boulerice a indiqué à La Presse avoir écouté plusieurs des débats qui ont eu lieu durant la course et avoir échangé avec chacun des quatre candidats. Il a expliqué que plusieurs des propositions mises de l'avant par les candidats sont prometteuses, mais aucun des aspirants ne s'est suffisamment démarqué pour faire pencher la balance en sa faveur.

«Je vais être très content de travailler avec celui, ou celle, que les membres choisiront. Ce sont quatre néo-démocrates forts et habiles avec les capacités d'être chef.

«À ce moment-ci, j'ai déjà les yeux tournés vers le jour après. Nous avons un caucus fort et talentueux. Comment se servir de tout le monde? Il faut retrousser nos manches, tout le mouvement ensemble, pour démasquer les libéraux de Trudeau et se préparer à la prochaine élection. Nous avons 124 000 membres, il faut les mettre en marche», a indiqué M. Boulerice.

Aider à faire des gains au Québec

Perçu comme une étoile montante du NPD au Québec, et reconnu pour sa fougue à la Chambre des communes, M. Boulerice compte mettre les bouchées doubles pour aider le nouveau leader du NPD à faire des gains au Québec aux prochaines élections.

«Je veux jouer pleinement mon rôle, peu importe qui sera le chef, pour faire avancer les idées et les solutions progressistes. Avoir une bonne offre pour les Québécois et faire élire le plus de députés NPD partout», a-t-il dit.

Les membres du NPD commenceront à voter à compter du 18 septembre. Les résultats du premier tour de scrutin seront connus le 1er octobre. Un candidat doit obtenir 50% plus un des voix pour l'emporter. Si un deuxième tour de scrutin est nécessaire, les résultats seront dévoilés le 8 octobre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer