Justin Trudeau en mode séduction au Saguenay

Justin Trudeau a dit être au Saguenay-Lac-Saint-Jean cette semaine... (Photo Jacques Boissinot, PC)

Agrandir

Justin Trudeau a dit être au Saguenay-Lac-Saint-Jean cette semaine pour «rencontrer les gens et écouter leurs préoccupations».

Photo Jacques Boissinot, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Plante
La Presse Canadienne
Saguenay

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, fait «carrément un choix stratégique» en effectuant la tournée du Saguenay-Lac-Saint-Jean cette semaine, selon le député sortant de la région, le conservateur Denis Lebel.

«Il est ici parce qu'il veut gagner le comté», a laissé tomber M. Lebel, rencontré à Roberval quelques minutes avant l'arrivée de M. Trudeau au Souper dans les rues, un événement organisé dans le cadre de la 63e Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Il a ajouté que le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, était aussi de passage dans la région «parce qu'on veut gagner le comté».

«Il n'y a pas de doute que le travail est commencé (...) On sait qu'on a une très bonne organisation ici, on a définitivement, pour moi, la meilleure organisation sur le terrain, les candidatures, bien le parti travaille fort là-dessus», a-t-il dit.

La présence du premier ministre Trudeau, d'abord à l'Exposition agricole de Chicoutimi, puis au Souper dans les rues à Roberval, a attiré plusieurs milliers de personnes.

Une foule imposante était massée le long de la rue St-Joseph à Roberval. M. Trudeau a pris environ une heure et demie à parcourir les 400 mètres qui le séparaient de l'avenue Roberval, tellement les gens étaient nombreux à vouloir se faire photographier avec lui.

«Incroyable, extraordinaire, les gens sont tellement généreux avec M. Trudeau, a affirmé le député libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, debout au beau milieu de la foule. Je pense que les gens nous donnent un signal vraiment positif.»

La circonscription fédérale de Lac-Saint-Jean a maintes fois changé de mains; elle a été tour à tour libérale, bloquiste et conservatrice.

M. Lebel, qui a notamment été ministre de l'Infrastructure, des Transports et des Affaires intergouvernementales au sein du gouvernement Harper, a dit partir avec le sentiment d'avoir «atteint ses objectifs» après une décennie passée à Ottawa. Il avait aussi été maire de Roberval pendant sept ans.

M. Trudeau n'a pas voulu dire, mercredi, s'il avait l'intention de déclencher prochainement une élection partielle dans la circonscription. M. Lebel quittera officiellement ses fonctions le 9 août prochain.

«D'abord, il faudra que le député actuel démissionne; il n'a pas démissionné encore. Une fois que ce sera fait, on regardera le processus en bonne et due forme», a déclaré le premier ministre.

Selon lui, il y a déjà «des gens intéressés, de bonnes personnes de la communauté» qui se préparent à porter les couleurs du Parti libéral du Canada. «J'ai rencontré bien du monde. Je sais qu'on va trouver de très bonnes personnes pour nous représenter», a ajouté M. Trudeau.

Le chef d'État a dit être au Saguenay-Lac-Saint-Jean cette semaine surtout pour «rencontrer les gens et écouter leurs préoccupations». Il participera jeudi à une table ronde avec des chefs d'entreprise, des représentants syndicaux et des élus locaux, à Alma.

Par ailleurs, M. Trudeau a réitéré son appui au système de gestion de l'offre en agriculture, un enjeu majeur pour les producteurs de la région, a-t-il reconnu lors d'une courte mêlée de presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer