Trudeau condamne le «lâche attentat» de Londres

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau... (PHOTO Adrian Wyld, La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

PHOTO Adrian Wyld, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
OTTAWA

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a condamné mercredi «le lâche attentat» de Londres, rappel douloureux de l'attaque survenue au Parlement à Ottawa en octobre 2014.

«La scène est bien trop familière aux membres de cette chambre qui étaient là il y a deux ans et demi», a déclaré Justin Trudeau à la Chambre des communes.

Le chef du gouvernement faisait référence à l'attaque survenue le 22 octobre 2014 au parlement, où un soldat avait été tué par un jeune radicalisé, qui avait été par la suite abattu.

«Une attaque contre le siège de la démocratie est un acte répréhensible que nous condamnons de façon très ferme», a poursuivi M. Trudeau.

«Le Canada et le Royaume-Uni sont des amis de longue date», a indiqué M. Trudeau en adressant «ses condoléances les plus sincères» aux victimes de l'attaque de Londres.

«Nous prions pour tous nos collègues et leur envoyons un message très simple: nous sommes solidaires», a-t-il conclu.

D'autres réactions à Québec et Ottawa

-@ Ralph Goodale, ministre fédéral de la Sécurité publique

«Il n'y a aucun lien connu avec le Canada pour l'instant, a dit M. Goodale. Il s'agit d'une situation en constante évolution alors nous suivons chaque détail avec beaucoup d'attention.»

Il a ajouté qu'il n'y avait eu aucun changement dans le niveau d'alerte de sécurité au Canada, qui est de niveau «modéré» depuis l'automne 2014. Les services de sécurité ont pris les mesures nécessaires, a-t-il précisé.

-@ Rona Ambrose, chef intérimaire du Parti conservateur

«Scène horrible à Londres ce matin. Nos pensées sont avec les personnes touchées. Merci aux intervenants de première ligne», a-t-elle écrit sur Twitter.

-@ Thomas Mulcair, chef du Nouveau Parti démocratique

«Les Canadiens sont ébranlés par les nouvelles des attaques survenues à Londres aujourd'hui. Nous nous unissons avec le monde entier pour pleurer les pertes de vies humaines et pour condamner ces actes de violence ignobles. (...) Nous envoyons notre amour à nos cousins de Londres aujourd'hui, et sommes plus déterminés que jamais à combattre la peur et la haine.»

- Philippe Couillard, premier ministre du Québec

«J'ai appris avec consternation les gestes incompréhensibles et révoltants posés dans la capitale britannique aujourd'hui. Je joins ma voix à celle de l'ensemble du peuple québécois pour offrir mes condoléances les plus sincères et mes meilleures pensées aux familles et aux proches des victimes. Nous devons plus que jamais coopérer pour lutter contre les causes profondes de la violence. Le gouvernement du Royaume-Uni peut compter sur le soutien du Québec dans ce moment de deuil.»

Le premier ministre a également demandé à ce que le drapeau du Québec soit mis en berne à l'Assemblée nationale dès jeudi matin en signe de solidarité avec le peuple britannique.

- Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique

«La première pensée, ça va évidemment aux victimes, aux familles des victimes, et on tient à exprimer toute notre solidarité aux gens de la Grande-Bretagne qui ont été victimes de l'attentat. Évidemment, quand il y a un attentat, peu importe l'endroit dans le monde, on s'assure toujours aussi qu'on est dans un état de vigilance ici, et on veut s'assurer qu'il n'y a pas de menaces qui pèsent, on doit prendre toutes les mesures nécessaires.»

- Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales

«C'est une situation bien sûr très triste. On est de tout coeur avec nos amis britanniques, mais pour le moment, pour ce qui nous concerne nous, notre délégation, tout le monde est en sécurité.»

- Jean-François Lisée, chef du Parti québécois

«L'horreur a fauché à nouveau des vies innocentes, aujourd'hui, à Londres. Des forcenés ont foncé en voiture dans la foule au centre-ville et attaqué au couteau un policier (...) Toutes nos pensées vont aux personnes éplorées et aux victimes de cet acte terroriste», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Sécurité renforcée autour du Parlement

La sécurité a été renforcée au Canada, particulièrement au Parlement à Ottawa, dans la foulée de l'attaque mortelle devant le Parlement britannique, a indiqué mercredi le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

«Les mesures appropriées ont été prises par tous les services de police et de sécurité, y compris ceux en opération sur la colline parlementaire» à Ottawa, a déclaré le ministre lors d'un point de presse.

«Les Canadiens peuvent être assurés que tout ce qui pouvait être fait par les autorités responsables au Canada l'a été», a-t-il ajouté.

Néanmoins, le niveau d'alerte sur les risques d'attentat au Canada demeure à un stade «modéré» et n'a pas été relevé depuis les attaques d'octobre 2014, a-t-il indiqué.

Les 20 et 22 octobre 2014, deux assaillants se réclamant de l'islam djihadiste avaient tué deux militaires dans deux attaques séparées, l'une au Québec et l'autre au monument aux morts près du Parlement d'Ottawa.

À Londres, une attaque qualifiée de «terroriste» par la police, a fait mercredi au moins trois morts, outre l'assaillant qui a été abattu, et au moins 20 blessés.

- Avec La Presse canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer