Retour d'Olivia Chow au NPD

Olivia Chow... (Photo Darren Calabrese, La Presse canadienne)

Agrandir

Olivia Chow

Photo Darren Calabrese, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Colin Perkel
La Presse Canadienne
TORONTO

Olivia Chow, la veuve de l'ancien chef du NPD Jack Layton, tente un retour sur la scène politique fédérale.

Mardi matin, au cours d'une conférence de presse à Toronto, en compagnie du chef du Nouveau parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair, Mme Chow a confirmé son retour comme candidate dans le comté de Spadina-Fort-York.

Elle avait quitté Ottawa pour essayer, en vain, de se faire élire à la mairie de Toronto, l'an dernier.

Ce comté délaissé par Mme Chow en 2014 est maintenant représenté par un libéral, Adam Vaughan.

«Je refuse de rester dans les estrades alors que nous pouvons livrer du changement», a déclaré Mme Chow pour expliquer son retour à la politique fédérale.

«Le changement n'est qu'à une élection de nous», a-t-elle lancé, dans un rare élan de passion.

Le changement dont elle parle, c'est surtout un programme de garderie nationale, promis par le NPD. M. Mulcair promet des places en garderie à 15 $ par jour. Le Québec, qui a son propre programme de garderies publiques, obtiendrait sa part en argent.

«Je refuse de rester en coulisses et voir le désespoir des parents qui attendent pour des garderies», a-t-elle ajouté.

«Nous sommes à un moment historique: nous sommes sur le point de former un gouvernement qui peut finalement offrir un programme de garderies abordables à un million d'enfants au pays».

Mme Chow veut également reprendre son autre cheval de bataille: le transport public.

Elle dit vouloir déloger le député libéral qui a remporté l'élection complémentaire qu'elle a causée en démissionnant.

M. Mulcair la décrit comme «une championne infatigable» pour défendre les intérêts de Toronto et de ses habitants. Il était manifestement ravi de sa nouvelle candidate.

«Nous ne pourrions être plus heureux ni plus fiers d'avoir Olivia Chow avec nous».

Spadina-Fort York est une nouvelle circonscription qui inclut une partie de celle autrefois détenue par Mme Chow - Trinity-Spadina - et Toronto-Centre. Appliquer les résultats de l'élection de 2011 à la nouvelle circonscription suggère que Mme Chow l'aurait facilement emporté.

Le député libéral Adam Vaughan l'a qualifiée de «lâcheuse en série».

«La politique, c'est plus que des occasions à saisir», a dit M. Vaughan, un ancien journaliste de télévision et ex-conseiller municipal». «Je n'ai pas passé mon temps à poursuivre un nouvel emploi ou une nouvelle occasion ou une nouvelle série de sujets».

Mme Chow n'a toutefois pas mordu à l'hameçon, signalant que sa bataille est avec le Parti libéral - et pas avec M. Vaughan.

Après sa défaite à la mairie - elle est arrivée troisième - Mme Chow a joint l'Université Ryerson comme professeure.

L'université torontoise lui accorde le congé demandé pour cette nouvelle aventure politique.

Mme Chow a commencé sa carrière publique comme conseillère scolaire en 1985. Puis, elle est devenue conseillère municipale où elle a surtout oeuvré sur les questions urbaines et le traitement des sans-abri.

Elle a été députée fédérale pendant neuf ans, formant avec Jack Layton un des couples politiques les plus remarqués à Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer