Sondage: le NPD talonne les libéraux de Trudeau

26% des Québécois interrogés croient que le leader du... (Photo: Reuters)

Agrandir

26% des Québécois interrogés croient que le leader du NPD Thomas Mulcair ferait le meilleur premier ministre fédéral.

Photo: Reuters

(Ottawa) Le Parti libéral du Canada (PLC) demeure en tête dans les intentions de vote au Québec, mais le Nouveau Parti démocratique (NPD) commence à lui souffler dans le cou.

Le dernier sondage CROP réalisé pour le compte de La Presse indique que les troupes de Justin Trudeau récoltent 33% des appuis des Québécois, une baisse d'un point de pourcentage par rapport au coup de sonde de février. Mais depuis le début de l'année, le PLC a vu ses appuis chuter de sept points (de 40% à 33%) dans la province.

Le NPD obtient pour sa part 31% des voix, une hausse d'un point en un mois de trois points depuis janvier. Le Bloc québécois, qui est engagé dans une course à la direction, arrive troisième avec 18% tandis que le Parti conservateur est loin derrière avec seulement 13%.

Le NPD fait le plein de ses votes chez les électeurs francophones avec 35%, alors que le PLC récolte 28%. Le Bloc québécois, quant à lui, recueille 21%, et le Parti conservateur doit se contenter de 13%.

Chaude lutte à venir

Résultat: la prochaine campagne s'annonce comme une lutte à deux entre le Parti libéral et le NPD si la tendance observée dans les sondages depuis près d'un an se maintient. Les prochaines élections fédérales doivent avoir lieu en octobre 2015.

Le chef libéral Justin Trudeau et le leader du NPD Thomas Mulcair se livrent d'ailleurs une bataille intéressante quand on interroge les Québécois pour savoir qui, parmi les principaux leaders fédéraux, ferait le meilleur premier ministre. En tout, 27% des répondants choisissent M. Trudeau, alors que 26% optent pour M. Mulcair. Seulement 12% des personnes sondées estiment que Stephen Harper est le meilleur leader pour occuper les fonctions de premier ministre.

Mince consolation pour les conservateurs, le taux de satisfaction à l'égard du gouvernement Harper demeure relativement stable à 30%, ce qui veut dire que le Parti conservateur conserve un potentiel de croissance dans une éventuelle campagne électorale s'il réussit à convertir ceux qui se disent satisfaits en électeurs qui l'appuient le jour du vote.

*** Le sondage a été réalisé en ligne du 12 au 16 mars auprès de 1400 répondants. Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer