Exclusif

Les conservateurs hésitent à honorer un libéral

Le gouvernement Harper tarde à donner un nom... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le gouvernement Harper tarde à donner un nom à l'immeuble situé au 455, boulevard de la Carrière dans le secteur Hull, même si la dénomination Louis-Saint-Laurent a été proposée au sous-ministre de la Défense.

Martin Roy, LeDroit

(OTTAWA) Le gouvernement Harper tarde à donner un nom à un nouvel édifice du ministère de la Défense qui a pignon sur rue à Gatineau parce que celui proposé par un comité aurait pour effet d'honorer la mémoire d'un ancien premier ministre libéral Louis Saint-Laurent.

Ce nouvel édifice, qui abrite près de 2000 fonctionnaires du ministère de la Défense depuis novembre 2012, a été construit au 455 boulevard de la Carrière à Gatineau. Il est adjacent à un plus petit immeuble fédéral qui porte déjà le nom de Louis-Saint-Laurent, qui a été premier ministre du Canada de novembre 1948 à juin 1957.  Depuis près de 18 mois, il porte donc un nom tout simple : le 455 boulevard de la Carrière.

Mais depuis leur arrivée au pouvoir, en 2006, les conservateurs de Stephen Harper ont multiplié les annonces afin de valoriser davantage la mémoire et la contribution de leaders conservateurs, souvent ignorés par les libéraux au dernier siècle quand venait le temps d'inaugurer des infrastructures fédérales importantes.

Un comité formé pour trouver un nom pour le nouvel immeuble a consulté les employés afin d'avoir leur son de cloche. Selon des informations obtenues par La Presse, le nom de Louis-Saint-Laurent est celui qui a obtenu la faveur populaire.

Cette dénomination a d'ailleurs été proposée au sous-ministre de la Défense, Richard Fadden.  Une note d'information à ce sujet lui a été envoyée en août 2013 afin d'obtenir son autorisation pour soumettre cette proposition au ministère des Travaux publics, responsable de la gestion du parc immobilier fédéral.

Dans cette note, on  rappelle notamment les faits d'arme de Louis Saint-Laurent. À titre de ministre des Affaires étrangères, il a participé aux discussions qui ont mené à la création des Nations Unies. À titre de premier ministre, on souligne qu'il était un chaud partisan de la création de l'OTAN.

Cette proposition est toutefois demeurée lettre morte jusqu'ici. Au ministère des Travaux publics, on confirme que la décision n'est pas encore arrêtée. Mais on refuse de préciser les raisons de ce délai.

« Aucune proposition de dénomination de l'immeuble situé au 455 Boulevard de la Carrière n'a été formellement soumise pour approbation. Le processus est toujours en cours et la décision sera communiquée en temps opportun », s'est borné à dire Sébastien Bois, porte-parole du ministère.

Figures emblématiques conservatrices

Depuis 2006, le gouvernement Harper n'a pas caché son ambition de rehausser l'image de figures importantes au sein du mouvement conservateur au pays afin de faire contrepoids aux nombreux édifices et installations qui portent le nom d'anciens premiers ministres libéraux.

Ainsi, en 2007, Stephen Harper a décidé de renommer l'aéroport international d'Halifax l'aéroport Robert-Stanfied, en l'honneur de l'ancien premier ministre de la Nouvelle-Écosse et ancien leader du Parti conservateur dans les années 1970.

L'ancien hôtel de ville d'Ottawa, acheté par le gouvernement fédéral il y a quelques années, a été nommé en 2011 l'édifice John-G.-Diefenbaker, ancien chef du Parti conservateur qui est devenu le 13e premier ministre au Canada en 1957. Cet immeuble est situé à un jet de pierre du ministère des Affaires étrangères, également connu comme l'édifice Lester B. Pearson - un ancien premier ministre libéral.

Un nouvel édifice en construction tout juste à côté de l'édifice national de la presse, sur la rue Wellington, a déjà été baptisé même si les travaux se termineront l'an prochain. Il portera le nom de John A. Macdonald, l'un des pères de la confédération et ancien premier ministre conservateur. L'annonce a été faite en janvier 2012 et pour l'occasion le ministre Pierre Poilievre avait revêtu une redingote, l'habit de distinction que portait le tout premier ministre du Canada. L'édifice fait partie de l'enceinte parlementaire et doit ouvrir en 2015.

Enfin, en août 2012, le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé que la route qui longe la rivière des Outaouais, du côté de la rive ontarienne, porterait le nom de promenade Sir-John-A.-Macdonald.

-Avec William Leclerc




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer