Les premiers ministres de l'Est du Canada et des gouverneurs réunis à Boston

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard Wade MacLauchlan.... (PHOTO JOHN MORRIS, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard Wade MacLauchlan.

PHOTO JOHN MORRIS, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Boston

L'énergie, l'environnement et les changements climatiques devraient être au menu des discussions entre les premiers ministres de l'Est du Canada et les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre qui se réuniront dimanche et lundi à Boston.

Le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, et le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, coprésideront la conférence. Le premier ministre du Québec Philippe Couillard sera notamment présent.

M. MacLauchlan s'attend à ce que les participants discutent d'énergie renouvelable et de l'offre dans l'Est du Canada.

Le premier ministre prince-édouardien a fait remarquer en entrevue que la Nouvelle-Angleterre cherchait à élargir ses réserves d'énergies renouvelables et que ses dirigeants devaient respecter certaines cibles pour réduire leurs émissions de gaz à effets de serre.

Malgré l'élection présidentielle imminente aux États-Unis, Wade MacLauchlan estime que la délégation canadienne ferait mieux de ne pas trop aborder ce sujet avec leurs homologues américains.

Il a assuré qu'ils «feraient très attention» de ne pas trop s'immiscer dans ce débat.

Toutefois, il n'y a pas de doute que l'élection fera au moins l'objet de discussions informelles. La gouverneure démocrate du New Hampshire, Margaret Wood Hassan, se présente au Sénat américain, tandis que la gouverneure du Rhode Island, Gina Raimondo, était coprésidente de la Convention nationale démocrate.

«Je crois qu'il faut toujours être alerte de ce qui peut arriver, si on a un gouvernement américain protectionniste. Les liens sont importants», a indiqué M. MacLauchlan.

Les États-Unis représentent le premier partenaire commercial du Québec. Aux États-Unis, la Nouvelle-Angleterre est le troisième partenaire commercial du Québec derrière les régions de Centre nord-est et de l'Atlantique.

Il s'agit de la 40e conférence des dirigeants des six États et des cinq provinces, qui se rencontrent depuis 1973.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer