Rififi autour du nouveau plan vélo de Montréal

Ces sommes viennent s'ajouter aux enveloppes déjà prévues... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

Ces sommes viennent s'ajouter aux enveloppes déjà prévues à cet effet, ce qui portera les investissements totaux à 150 millions de dollars pour les cinq prochaines années.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'annonce du nouveau plan-cadre pour le vélo annoncé ce matin par la Ville de Montréal a été perturbée par une sortie du maire de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal, Luc Ferrandez.

Dans une sortie sur sa page Facebook ce matin, le maire Ferrandez a pris à partie le maire de Montréal, Denis Coderre, l'accusant d'avoir personnellement bloqué un projet de piste cyclable sur l'Avenue des Pins.

Une cycliste de 61 ans est morte hier après avoir été happée mortellement par un autobus scolaire à l'angle des avenues des Pins et du Parc.

« Hier, la morgue s'est enrichie d'une autre citoyenne paisible, aimée - décédée alors qu'elle roulait en vélo au coin de l'Avenue des Pins et l'Avenue du Parc. Ce matin, Elsie Lefebvre, Denis Coderre et Marc-André Gadoury travaillent sur le ton grave et respectueux qu'ils devront aborder en annonçant les intentions et les objectifs en matière de cyclisme. Le maire va commencer son discours par ses mots : nos pensées vont d'abord à la famille de... », a écrit Luc Ferrandez, dans un message vitriolique.

« En juin au comité exécutif, Denis Coderre est PERSONNELLEMENT intervenu pour bloquer un projet de pistes cyclables proposés par ses experts sur l'Avenue des Pins précisément au lieu du décès d'hier, », a aussi écrit Luc Ferrandez.

Le maire Coderre n'était pas présent à la conférence de presse tenue ce matin par la Ville de Montréal. C'est le responsable du transport au comité exécutif, Aref Salem, qui en fait l'annonce en compagnie des conseillers Marc-André Gadoury et Elsie Lefebvre.

La Ville a annoncé qu'elle ajoutait 15 millions de dollars par année pendant 15 ans au développement de son réseau cyclable. Ces sommes viennent s'ajouter aux enveloppes déjà prévues à cet effet, ce qui portera les investissements totaux à 150 millions de dollars pour les cinq prochaines années.

Selon la Ville, ce plan vise à accroître davantage la pratique du vélo sur l'ensemble du territoire montréalais.

En réponse à Luc Ferrandez, Marc-André Gadoury, qui est responsable vélo au sein de l'administration Coderre, a affirmé que le maire de Montréal n'avait pas bloqué un projet de piste cyclable sur l'Avenue des Pins. Le conseiller a souligné qu'il faut d'abord exécuter les travaux d'aqueduc pour ensuite passer à l'aménagement comme tel de la rue, où une piste cyclable est prévue.

Selon Marianne Giguère, conseillère de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal pour Projet Montréal, un plan temporaire a néanmoins été refusé par la ville. « Je l'ai vu, je l'ai eu sous les yeux », a-t-elle affirmé en marge de la conférence de presse.

Le plan vélo en bref

  • Le plan de la Ville prévoit notamment de faire passer à 15% la part des déplacements en vélo dans les quartiers centraux d'ici 15 ans.
  • Un plus grand nombre de pistes cyclables protégées.
  • Une meilleure connectivité entre les arrondissements.
  • Élaboration avec Vélo-Québec d'un plan d'accessibilité en vélo au centre-ville.
  • La piste cyclable sur Maisonneuve devrait être complétée sous peu.
  • Le réseau cyclable de Montréal continuera de s'élargir avec un ajout annuel de 50 km de nouvelles pistes. Le réseau totalisera 850 km à la fin de l'année 2017.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer