Formule E: la facture gonfle de 3 millions

Lors d'une rencontre à huis clos mercredi, les... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Lors d'une rencontre à huis clos mercredi, les membres de l'administration Coderre ont autorisé une nouvelle dépense de 5,3 millions pour couvrir des frais que la Ville estime avoir engagés pour soutenir la présentation de l'épreuve de Formule E.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La facture de Montréal pour l'accueil de la Formule E continue de s'allonger. La métropole évalue que l'utilisation de ses employés et de ses équipements pour organiser la course de voitures électriques augmentera de 3 millions la note d'abord évaluée à 24 millions.

Lors d'une rencontre à huis clos mercredi, les membres de l'administration Coderre ont autorisé une nouvelle dépense de 5,3 millions pour couvrir des frais que la Ville estime avoir engagés pour soutenir la présentation de l'épreuve de Formule E. Il s'agit essentiellement de la facture des services fournis par les employés municipaux et des prêts d'équipements.

Un peu moins de la moitié de cette somme (2,3 millions) était déjà incluse dans le budget de 24 millions d'abord annoncé pour l'événement, soutient la Ville. Il s'agit en effet du coût pour le prêt des murets de sécurité et pour le montage et le démontage du site.

Pour le reste, il s'agit notamment de dépenses liées à la sécurité. La Ville évalue la note à 1,2 million pour les policiers et à 100 000 $ pour les pompiers mobilisés lors de la fin de semaine de course. Offrir du stationnement aux résidants du quartier enclavé par le circuit a coûté 240 000 $. À noter, la longue liste des services concernés n'inclut pas la facture pour la gratuité des transports en commun décrétée par la Société de transport de Montréal tout au long de l'événement.

En plus de ces « services techniques », l'administration a également décidé de puiser dans sa réserve pour imprévus afin de couvrir certaines dépenses additionnelles, soit au total 155 000 $. Cette somme couvrira notamment l'embauche d'un agent de liaison, des frais pour le montage du circuit urbain ainsi que l'installation de glissières anti-graffitis.

Ce sont donc 3 millions qui viennent s'ajouter cette année aux 24 millions déjà engagés sur trois ans pour accueillir la Formule E, en plus de la marge de crédit de 10 millions accordée à Montréal c'est électrique (MCE), promoteur de l'épreuve. Le bilan financier de l'événement n'ayant pas encore été présenté, impossible de savoir quelle portion de la marge de crédit a été utilisée.

CRITIQUES DE PROJET MONTRÉAL

La note risque de continuer à gonfler l'an prochain puisqu'une partie du travail sera à refaire. « On estime que le coût de la prochaine édition sera de 3,6 millions, en tenant compte des dépenses récurrentes. Grâce à l'expérience acquise cette année, on peut prévoir que cette valeur diminuera pour les prochaines éditions », explique un porte-parole municipal, Gonzalo Nunez.

« C'est comme un puits sans fond. Quand est-ce que ça va arrêter, les dépenses ? »

- Valérie Plante, chef de Projet Montréal

Surprise par l'ampleur de la facture des « services techniques », l'opposition à l'hôtel de ville croit que la décision de tenir la course au centre-ville pourrait être en cause. « On a dû réinventer un circuit, gérer la circulation, assurer la sécurité... Tout a été refait alors qu'on a déjà un circuit. On est en droit de se dire que si ça avait lieu au circuit Gilles-Villeneuve, une partie de ces frais aurait été épargnée », dit Valérie Plante, chef de Projet Montréal.

Lors du bilan de l'événement, le maire Denis Coderre avait invité à la prudence dans l'interprétation des dépenses faites pour la Formule E, puisque certaines seront amorties sur plusieurs années et d'autres seront utiles au-delà de la course de voitures électriques.

Le maire a notamment souligné que les 4,6 millions investis pour refaire les rues du circuit profiteront à tous les automobilistes roulant dans le secteur. Il a aussi insisté sur le fait que les murets à 7,5 millions seront utiles pour d'autres événements publics.

VOTE À HUIS CLOS

Le vote pour autoriser la facture du soutien technique à la Formule E a eu lieu à huis clos lors de la séance du comité exécutif de mercredi. Soulignons qu'une partie de cette rencontre hebdomadaire se déroule en public, mais que plusieurs décisions peuvent être prises lors de la portion qui se tient à huis clos. Impossible donc de savoir si ces nouvelles dépenses ont fait l'objet de débats parmi les élus ou si elles ont été adoptées sans discussion.

Le calendrier de la prochaine saison de Formule E n'a pas encore été dévoilé. Le Championnat a déjà confirmé que la première épreuve aura lieu le 2 décembre prochain à Hong Kong et que la dernière se tiendra à Montréal le 29 juillet 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer