Voyage en Iran: Anne-France Goldwater réclame la démission du maire Coderre

Le maire Coderre (à gauche) s'entretient avec son...

Agrandir

Le maire Coderre (à gauche) s'entretient avec son homologue de Téhéran Mohammad Ghalibaf (au centre) lors d'un récent voyage dans la capitale iranienne. « Le voilà, sous les photos des très charmants Ayatollahs Khomeini et Khameini. Quel est le niveau d'ignorance de notre maire pour participer à une telle mise en scène ? », écrit Me Goldwater dans son statut Facebook.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Accusant Denis Coderre d'être « proterroriste » en raison de son voyage récent à Téhéran, l'avocate Anne-France Goldwater réclame la démission du maire de Montréal.

Dans un statut virulent publié cette nuit sur Facebook, elle reproche à M. Coderre d'avoir rencontré le maire de Téhéran, le Dr Mohammad Bagher Ghalibaf, au début du mois d'octobre, alors que le Canada n'entretient plus de relations diplomatiques avec l'Iran.

Un peu plus tard ce matin, elle a affirmé en entrevue avec TVA qu'elle songeait « peut-être » à amorcer une réflexion pour se présenter à la mairie de Montréal.

Ce n'est pas la première fois que l'avocate critique publiquement le maire Coderre. Elle a récemment pris position contre le règlement municipal encadrant la possession de chiens de type pitbulls en comparant M. Coderre au candidat républicain Donald Trump.

« C'est une chose d'être anti-chien (voilà, je l'ai dit), mais c'est une tout autre chose d'être proterroriste, ou, pire encore, qu'il ne se rende pas compte qu'il prête une légitimité à ce régime terroriste en se présentant en personne, pour serrer la main du maire », écrit-elle.

« Non seulement il voyage autour du monde à nos frais, mais là, nous venons tous de découvrir qu'il a voyagé EN IRAN, pour conclure une "entente de coopération" avec le maire de Téhéran. Avons-nous besoin d'une "entente" de quelque nature que ce soit avec un régime terroriste ? Le Canada n'a même pas de relations diplomatiques avec l'Iran, un pays sur notre liste des états qui soutiennent le terrorisme. Par exemple, l'Iran soutient le régime d'Assad qui est en train de massacrer la population d'Alep en Syrie. Iran soutient également Hezbollah », poursuit-elle dans son statut, partagé à 2500 reprises et qui fait l'objet de près de 380 commentaires.



L'attaché de presse du maire, Marc-André Gosselin, a indiqué ce matin que M. Coderre ne s'est pas rendu à Téhéran à titre de maire de Montréal, mais à titre de président de Métropolis, une association internationale de maires. Téhéran est membre de Métropolis depuis 20 ans.

Le maire Coderre a pris part à cette visite pour renouveler la participation de Téhéran au sein de l'organisation et non pour conclure une entente de coopération Téhéran-Montréal, a indiqué M. Gosselin.

Plus tôt cette semaine, un article du National Post soulignait que le maire n'avait pas publicisé cette mission à l'étranger.

Le maire Coderre n'a effectivement pas diffusé de communiqué de presse à ce sujet, mais il a publié un album de son voyage sur sa page Facebook le 2 octobre. Selon Marc-André Gosselin, il revenait à Métropolis d'annoncer ce voyage et non à la Ville de Montréal.

Mme Goldwater n'a pas rappelé La Presse ni répondu à son courriel.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer