Multiplication des chantiers: la Ville annonce des mesures d'atténuation

Disant comprendre la frustration des automobilistes qui ont à circuler dans la... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Disant comprendre la frustration des automobilistes qui ont à circuler dans la région de Montréal, le gouvernement du Québec, la Ville de Montréal et les autorités concernées dans le domaine du transport ont annoncé, jeudi, plusieurs mesures pour tenter d'atténuer les difficultés en prévision des chantiers qui se multiplieront cet automne.

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, a annoncé qu'une somme de 46 millions $ sera consacrée à diverses mesures d'atténuation, qui existent déjà ou qui seront ajoutées, comme la mise en place d'une voie réservée sur l'autoroute Bonaventure en direction du centre-ville, des mesures tarifaires incitatives à l'utilisation du transport collectif et autres.

Ainsi, 13 lignes d'autobus de la Société de transport de Montréal pourront faire 130 voyages supplémentaires aux heures de pointe.

De même, une autre somme de 17 millions $ sera accordée à la STM pour qu'elle achète de nouveaux autobus, particulièrement pour le sud-ouest de Montréal, c'est-à-dire la zone qui sera plus touchée par les travaux de construction, a signalé le ministre Daoust.

«Il y a beaucoup de ces travaux-là où on se pose la question: est-ce qu'on rénove ou on remplace? Et quand on en est rendu à l'étape de remplacer, c'est parce qu'on a échappé la période de rénover. Il y a beaucoup de ces travaux-là qui sont dûs depuis longtemps», a justifié le ministre des Transports.

«Comprenons bien qu'on a des structures qui sont en fin de vie utile. Vous savez, le pont Champlain, les sommes fabuleuses qui sont dédiées simplement pour le tenir debout jusqu'à temps que l'autre arrive...», a lancé le ministre Daoust en faisant référence au futur pont que construira le gouvernement fédéral entre Montréal et la Rive-Sud.

Les grands chantiers responsables de ce branle-bas de combat sont ceux de l'échangeur Turcot, du pont Champlain et de l'autoroute Bonaventure, du secteur de l'autoroute 25 et du pont-tunnel Louis-H. Lafontaine, de l'autoroute 720 et du pont Mercier et de l'échangeur Saint-Pierre.

De son côté, le maire de Montréal, Denis Coderre, a invité les automobilistes et même les citoyens à se montrer compréhensifs, rappelant que ces chantiers auront une fin.

«Je comprends la frustration, souvent, des gens. Je vous incite à de la patience, mais je vous invite, surtout, à prendre d'autres moyens de transport et à travailler ensemble pour qu'on puisse faire partie de la solution, comme le covoiturage», a affirmé le maire Coderre.

Parmi les autres mesures annoncées, il y aura également des places de stationnement supplémentaires. Ainsi, d'ici la fin de 2016, on aménagera un stationnement incitatif de 200 places sur les terrains situés à la fonction des autoroutes 15 et 40 avec un service de navette de la STM vers la station de métro Du Collège.

Aussi, 200 places seront ajoutées au terminus Le Carrefour, à Laval, 165 au stationnement Montcalm-Candiac, 124 au stationnement Châteauguay et 550 au terminus Panama, près du pont Champlain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer