Nouveaux arrivants: Montréal investit deux fois plus que Toronto

La famille Babojian, des réfugiés syriens, s'est installée... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La famille Babojian, des réfugiés syriens, s'est installée dans le quartier Ahuntsic en décembre. Sur la photo, les Babojian remplissent les formulaires requis pour obtenir leur carte d'assurance-maladie.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Montréal investira 945 000 $ par année pour financer le Bureau d'intégration des nouveaux arrivants (BINAM), soit près du double que la Ville de Toronto consacre à un tel service.

Depuis l'embauche controversée d'un coordonnateur à l'accueil des réfugiés syriens rémunéré 1800 $ par jour, le maire de Montréal Denis Coderre martèle que la Ville n'a pas l'expertise interne spécialisée en accueil des immigrants. Ce dossier sera bientôt réglé avec l'embauche de six nouveaux employés d'ici l'été. Des employés de la Ville seront transférés pour gonfler l'équipe à une dizaine de personnes.

Annoncé en grande pompe en janvier, le BINAM regroupera sous la même bannière tous les services et fonds destinés à l'accueil des nouveaux arrivants à Montréal. Il sera le trait d'union entre les arrondissements, les différents services de la Ville et les organismes communautaires. La somme de 945 000 $ rendue publique hier dans des documents de la Ville de Montréal exclut la somme de 1 million allouée pour 2016 pour aider les réfugiés syriens à s'intégrer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer