Autoroute Métropolitaine: pas de travaux majeurs en vue

La structure de l'autoroute Métropolitaine qui surplombe la... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La structure de l'autoroute Métropolitaine qui surplombe la rue Fabre s'est ajoutée à la liste des travaux majeurs du ministère des Transports du Québec.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
La Presse

La liste des travaux majeurs à réaliser sur l'autoroute Métropolitaine s'est allongée depuis deux ans, au gré des inspections réalisées en 2014 et 2015 par les experts en structures du ministère des Transports du Québec (MTQ).

À l'été 2013, une recension de l'état des 51 structures formant la partie surélevée de l'autoroute Métropolitaine, réalisée par La Presse, a révélé que 8 de ces éléments avaient été gratifiés d'un indice de condition générale (ICG) de « 2 », ce qui indique un besoin de réaliser des travaux majeurs.

Aujourd'hui, selon le système de gestion des structures du MTQ qui documente l'état des 5376 ponts, ponceaux et autres structures du réseau routier supérieur du Québec, leur nombre est passé à 10.

Et une structure située dans l'échangeur Décarie doit maintenant être remplacée (voir le texte principal).

Les inspections générales réalisées avant 2013 avaient permis d'attribuer à 16 des 51 structures de l'autoroute la cote la plus élevée, soit « 4 » ; au terme des plus récentes inspections, on n'en compte plus que 4, sur les 47 structures restantes, qui ne « nécessitent aucune intervention » en raison de leur bon état.

Ces données n'inquiètent pas le ministère des Transports du Québec. Selon le porte-parole Mario St-Pierre, « ce sont des structures qui datent de 1960, qui sont très sollicitées, très exposées, et qu'on suit de près. Nous sommes bien au fait de l'état de l'autoroute. Nous y faisons ponctuellement des réparations. On va continuer d'en faire. Il y aura toujours des fonds disponibles ».

« Mais il faut bien comprendre, ajoute-t-il, qu'à chaque année où l'on fait des travaux de réparations, l'ensemble de la Métropolitaine vieillit quand même d'une année de plus et se dégrade en conséquence. »

En 2014 et 2015, le MTQ a investi 11 millions par année en travaux de réparations pour corriger les pires défaillances des structures de béton, comme des défoncements de la dalle ou des éclatements de béton sur les piles des structures.

Malgré ces travaux, aucune des huit structures qui nécessitaient des travaux majeurs en 2013 n'a obtenu une cote ICG plus enviable après les plus récentes inspections. Deux des structures qui avaient obtenu la cote « 3 » en 2013 ont plutôt été déclassées à « 2 », soit les ponts qui surplombent la rue Fabre et la 2e Avenue, dans l'est de Montréal (voir galerie de photos).

Un grand projet de « réfection majeure » de l'autoroute Métropolitaine inscrit au Plan québécois des infrastructures est par ailleurs toujours en préparation, à l'étape de « l'avant-projet définitif » qui précède les plans et devis préliminaires. Ni le coût ni l'échéancier de ce projet ne sont encore connus.

Indice de condition générale (ICG)

Ne nécessite aucune intervention

  • 2013: 16
  • 2015: 4

Nécessite des réparations

  • 2013: 27
  • 2015: 30

Nécessite des travaux majeurs

  • 2013: 8
  • 2015: 10

Nécessite un remplacement

  • 2013: 0
  • 2015: 1

Analyse en cours

  • 2013: 0
  • 2015: 2

Total

  • 2013: 51
  • 2015: 47*

(*) 4 structures qui avaient obtenu la cote 4 en 2013 ont été supprimées lors du réaménagement de la partie nord de l'échangeur Décarie

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer