La Ville suspendra ce soir le ramassage de la neige jusqu'à samedi

À minuit hier soir, les déneigeurs avaient enlevé... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

À minuit hier soir, les déneigeurs avaient enlevé en moyenne 8% de la neige tombée mardi dans les 18 arrondissements qui alimentent la plateforme Info-Neige.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'enlèvement de la neige tombée mardi sur les rues de Montréal ne sera pas terminé d'ici l'arrivée de 2016, a averti la Ville, hier, alors que l'opération de ramassage est sur le point d'être suspendue pour le réveillon.

À minuit hier soir, les déneigeurs avaient enlevé en moyenne 8% de la neige tombée mardi dans les 18 arrondissements qui alimentent la plateforme Info-Neige. Les résidants d'Anjou profitaient de rues nettoyées à 16% - le plus haut taux -, alors que l'opération commençait à peine à Outremont et Pierrefonds-Roxboro. «La très grande majorité sont au travail depuis 7h [hier] matin», a indiqué Valérie De Gagné. «On parle de 3000 employés qui s'affairent à déneiger les rues», en plus d'un millier de pièces de machinerie. Mme De Gagné a demandé aux citoyens d'être alertes: chaque remorquage nécessaire ralentit le ramassage.

Selon MétéoMédia, ce sont 40 centimètres de neige qui se sont accumulés sur la métropole dans l'une des plus grosses tempêtes des Fêtes de l'histoire récente. Selon les prévisionnistes, aucune chute de neige importante ne devrait s'ajouter dans les prochains jours et aucune vague de froid ne compliquera la tâche des déneigeurs à court terme.

Une pause pour le réveillon

Le ramassage de la neige se poursuivra assurément pendant les premiers jours de 2016, mais les travailleurs qui y sont affectés pourront tout de même souffler ce soir et toute la journée de demain. «C'est un arrêt obligatoire en vertu de la loi», a indiqué la porte-parole Valérie De Gagné. «L'opération va donc reprendre le 2 janvier au matin. Par contre, s'il y a des précipitations ou de l'épandage à faire, ces tâches seront effectuées.» Les travailleurs devraient profiter de leur congé pour se reposer: il restera bien du boulot à leur retour. «Normalement, pour une tempête de 20 centimètres, on parle de quatre jours de chargement: mais là, on en a eu beaucoup plus», a indiqué Mme De Gagné.

Refuges pris d'assaut

En raison des dernières journées froides, les sans-abri ont pris d'assaut les refuges qui avaient connu des nuits relativement tranquilles en décembre en raison des températures plus clémentes. À la Mission Old Brewery, une dizaine de personnes ont dormi sur des matelas dans la salle à manger, au cours des dernières nuits. Ce nombre a bondi à 32 dans la nuit de mardi à hier, alors que Montréal traversait sa première vraie tempête de neige de la saison froide. La Maison du Père affiche complet et environ 25 personnes ont été redirigées vers d'autres refuges, ces trois dernières nuits. De son côté, l'Accueil Bonneau constate que les personnes fréquentant ses services arrivent plus tôt et y restent un peu plus longtemps pendant la journée. Les refuges constatent aussi que les sans-abri viennent souvent chercher un peu de réconfort pendant la période des Fêtes, un moment souvent difficile à passer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer